Club de plongée des Glénan : l'instructeur n'était pas informé de la fermeture

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Le 12 juillet dernier le préfet du Finistère a décidé de fermer temporairement le centre de plongée des Glénan, suite à plusieurs accidents récents et un mortel en 2016. Depuis de nouvelles plongées ont été organisées, mais l'instructeur déclare qu'il n'était pas au courant de l'interdiction.

Par Krystell Veillard

Le 12 juillet 2017, le préfet a pris un arrêté pour fermer de façon temporaire jusqu'au 1er août le club de plongée des Glénan. Une fermeture qui fait suite à une série d'accidents. Mais le jour même des plongées ont à nouveau été organisées, que la brigade nautique de Port La Forêt n'a pu que constater. L'instructeur national Michel Denais répond à l'article du Télégramme "Les plongeurs ont bravé l'interdit du Préfet", en affirmant n'avoir pas été informé par le club de cette fermeture temporaire. Seul Laurent Cayatte, le directeur du club international de plongée des Glénan "en avait la teneur, la date et l'heure d'application" Le directeur les auraient donc "tenus à l'écart de ces informations" et en toute connaissance de cause, ajoute t-il, ils n'auraient pas plongé.

Des accidents à répétition


Les accidents se sont succédés en ce début de saison 2017 lors de plongées au club situé sur l'île Saint-Nicolas de l'archipel des Glénan. Trois accidents de plongée se sont produits en effet début juillet à quelques jours d'intervalle et à trois reprises, les personnes ont dû être hélitreuillées vers l'hôpital de Brest. En juillet 2016 déjà, le club avait été le cadre de deux accidents, dont un mortel, un moniteur expérimenté, victime d'un arrêt cardiaque.


Reportage sur la sécurité au club de plongée de Trébeurden (29)
de Maïna Sicard-Cras et Carole Collinet-Appéré

la sécurité pour les clubs de plongées
Reportage sur la sécurité au club de plongée de Trébeurden (29) de Maïna Sicard-Cras et Carole Collinet-Appéré - Interviews : Alix Raspinger, conseiller technique sportif en Bretagne/Pays de Loire - Laurent Boyer, directeur du centre de plongée de Trebeurden - Docteure Anne Henckens, Unité de médecine hyperbare du CHRU de La Cavale Blanche à Brest


A lire aussi

Sur le même sujet

la sécurité pour les clubs de plongées

Près de chez vous

Les + Lus