Bénodet : un chantier “écolo” pour désenvaser le port de plaisance

Depuis le début de la semaine,  une drague venue de Challans remue la vase et aspire les sédiments en suspension  / © S.Soviller
Depuis le début de la semaine, une drague venue de Challans remue la vase et aspire les sédiments en suspension / © S.Soviller

Confrontée à l’envasement de son port de plaisance, la commune de Bénodet teste une méthode naturelle pour évacuer ses boues. Des travaux que d’autres ports bretons observent avec intérêt.

Par Eric Nedjar

Située dans l’embouchure de l’Odet, le port de plaisance de Bénodet peut accueillir jusqu’à 650 bateaux. Le problème, c’est qu’à certaines périodes de l’année, lorsque les coefficients de marée sont supérieurs à 90, ces bateaux se retrouvent à sec et donc dans l'impossibilité de sortir.

Cette semaine, une première phase de travaux a été lancée selon une méthode que la mairie souhaitait sans impact sur l’environnement, un site sensible, situé entre plages et activités conchylicoles.

Après s'être assurée qu'elle n'était pas polluée, la technique retenue consiste à pomper puis brasser la vase pour qu’elle soit ensuite transportée par le courant de l’Odet vers l’estuaire. Cette méthode, si elle s’avère concluante pourrait intéresser d’autres ports de la région, dont celui, un peu plus en amont, de Quimper.

Le désenvasement du port de plaisance de Bénodet.
Reportage : C.Louet, S.Soviller, O.Mélinand et S.Secret avec Yves Peden (Plaisancier), Jean Séhédic (Plaisancier), Thomas Guilbaud (Chef de chantier) et Christian Pennanech (Maire de Bénodet).

 

Sur le même sujet

Ploërmel : les salariés de la plateforme EDF Serval en grève

Actualités locales

Les + Lus