Référendum en Catalogne : des Bretons affichent leur soutien au peuple catalan

Le drapeau catalan a été porté au fronton de la mairie de Carhaix dans le Finistère ce 1er octobre 2017, jour de référendum en Catalogne / © France 3 Bretagne - C. Aubaille
Le drapeau catalan a été porté au fronton de la mairie de Carhaix dans le Finistère ce 1er octobre 2017, jour de référendum en Catalogne / © France 3 Bretagne - C. Aubaille

Ce dimanche a été particulièrement agité en Catalogne où la police est intervenue en force pour confisquer des urnes mises en place pour le référendum sur l’indépendance. Certains politiques bretons ont tenu à afficher leur solidarité au peuple catalan.

Par Catherine Aubaille (avec T.P.)

Un drapeau inhabituel a pris place sur le fronton de la mairie de Carhaix: la bannière catalane a été hissée à l'initiative du maire. Le soutien de Christian Troadec aux catalans ne date pas d'hier. En novembre 2014, lors du précédent référendum, il s'était rendu sur place, en tant qu'observateur. L'ambiance était alors très festive, rien à voir avec les violences d'aujourd'hui. Pour Chistian Troadec, il ne s'agit pas de se mêler du scrutin catalan, seulement de dire que le référendum est un droit, un soutien à la démocratie. Pour lui il faut laisser parler les urnes.


Des observateurs de l'Union Démocratique Bretonne

C'est dans le même état d'esprit que l'Union Démocratique Bretonne (UDB) a envoyé des observateurs en Catalogne, à l'invitation du gouvernement de Barcelone. Leur rôle était de veiller à la bonne tenue du scrutin et de signaler toute irrégularité. Ils ont été les témoins de scènes de violence.


Malgré toutes les mesures prises par Madrid pour empêcher le scrutin, l'exécutif régional avait réussi à mettre en place 2 300 bureaux pour les 5 millions d'électeurs catalans. Des files d'attente se sont rapidement formées devant ces bureaux, et des heurts ont éclaté dans plusieurs villes. Une centaine de personnes ont été blessées dans des affrontements avec les forces de l'ordre.

Les soutiens bretons au référendum en Catalogne
Un dimanche particulièrement agité en Catalogne où la police est intervenue en force pour confisquer des urnes mises en place pour le référendum sur l’indépendance. Référendum interdit par le gouvernement madrilène mais qui reçoit le soutien de figures politiques, comme ici, en Bretagne. A commencer par l’UDB, l’Union Démocratique Bretonne et le régionaliste Christian Troadec, maire de Carhaix, qui lui aussi affiche sa solidarité. / Intervenants : Christian Troadec, maire de Carhaix - Victor Gallou, observateur de l'UDB  - Reportage : Catherine Aubaile - Florence Malésieux.

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète

Près de chez vous

Les + Lus