Under The Pole III : 3 ans d'exploration des fonds marins

La goélette Why au milieu des icebergs lors de l'expédition Under The Pole II / © Under The Pole
La goélette Why au milieu des icebergs lors de l'expédition Under The Pole II / © Under The Pole

La goélette Why quittera son port d’attache Concarneau ce samedi 20 mai pour une troisième expédition scientifique Under The pole. Une mission longue de trois ans à la conquête de l’Arctique, du Pacifique et de l’Antarctique.

Par Eric Nedjar

Après une première expédition polaire sous-marine de 6 semaines en 2010 sur la banquise de l’arctique, une deuxième de 21 mois (janvier 2014 à octobre 2015) entre le Pôle Nord et le Cercle Polaire, Under The Pole s’apprête à repartir pour une mission de 3 ans qui doit l’emmener de l’Arctique à l’Antarctique en passant par le Pacifique.

Un univers méconnu

L'objectif de ce long périple est toujours le même : étudier le milieu sous-marin appelé "zone crépusculaire" ou "mésophotique" située entre 50 mètres et 150 m de profondeur. "On ne connaît que 5 et 10% de la biodiversité des océans, explique Ghislain Bardoud, à l’origine d’Under the Pole au côté de sa femme Emmanuelle, cela veut dire que l’essentiel reste encore à découvrir."

Under The Pole III
Reportage : B.Gilbert, S.Soviller, JM.Boceno, R.Gurgand avec Ghislain Bardout (Directeur des expéditions) et Emmanuelle Périé-Bardout (Co-directrice des expéditions)

Le compte à rebours

Ainsi, à bord de Why, une goélette polaire de 20m capable de supporter les froids les plus extrêmes et pouvant accueillir jusqu’à 12 équipiers, une centaine de scientifiques, photographes et cameramen plongeurs se relaieront pendant toute la durée du périple pour traiter, inventorier, répertorier toute cette biodiversité. Le grand départ est prévu ce samedi, à 15h, à Concarneau où depuis 2011 les expéditions Under The Pole ont installé leur base.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète

Près de chez vous

Les + Lus