Gouvernement Philippe : la mer et la pêche n'ont plus de ministère attitré

Bateaux de pêche à Kéroman / © F3
Bateaux de pêche à Kéroman / © F3

Avec seulement 22 ministres et secrétaires d’État, plusieurs ministères ont disparu du gouvernement d’Edouard Philippe. Parmi eux, le secrétariat d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche. 

Par Eric Nedjar

Présenté ce mercredi, le premier gouvernement de l’ère Macron compte 13 ministres, 3 ministres d’État, quatre secrétaires d’État et deux ministres délégués, mais parmi eux aucun en charge des questions maritimes et de la pêche. Malgré l’importance de ce secteur d’activité en France, la mer a disparue des attributions ministérielles, ce qui forcément fait réagir en Bretagne où l'économie maritime représente quelques 100 000 emplois.


"Oublier la mer est une faute."

Pour le Briochin Alain Cadec (Les Républicains), Président de la commission de la pêche du Parlement européen, c’est un signal désastreux envoyé à un secteur dynamique et pourvoyeur d’emplois : "La mer tombe à l’eau ! Le gouvernement n’a que faire de la croissance bleue, qui est pourtant une des clés de la compétitivité de notre pays. Rien sur la pêche, les ports, le transport maritime ou le nautisme. Oublier la mer est une faute. C’est mépriser la tradition maritime de la France, qui est présente sur tous les océans avec le deuxième espace maritime mondial. Un pays qui ignore la mer est condamné à couler."

Réactions à l'absence d'un ministère de la mer
Ce qui fait beaucoup parler en Bretagne, c'est l'absence dans le gouvernement d'Edouard Philippe, d'un Ministère de la Mer. Crée en 1981, c'était l'un des symboles du premier septennat de François Mitterrand. Devenant au fil des ans, parfois secrétariat d'Etat, d'autre fois rattaché à l'Agriculture ou aux Transports, le poste a cette fois complètement disparu ! Intervenants : Alain Cadec, président de la Commission de la Pêche au Parlement européen - Romain Guégan, patron-pêcheur de l'Ocethan - Yannick Hemeury, président de la Coopérative Maritime à Paimpol - Reportage : Fabrice Leroy et Catherine Bazille.


"C'est une première."

Interviewé sur la composition du nouveau gouvernement, le député LR des Côtes d’Armor, Marc Le Fur, exprimait lui aussi sa déception : "Je regrette  qu'il n'y ait toujours pas de ministère de la Mer, ni de ministre des Familles. C'est une première."

Le député LR Marc Le Fur ne comprend pas l'absence d'un ministère de la mer
Marc Le Fur, député Les Républicains des Côtes d'Armor Reportage : S. Breton - L. Bonis


"La Mer est l’avenir de la France."

Dans un communiqué envoyé ce mercredi, Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Président du Cluster Maritime Français, prenait lui aussi acte lui de cette décision : "Pour les acteurs de l’économie maritime, le moins que l’on puisse dire est que le premier sentiment qui domine est la déception. Malgré des personnalités dont la fibre maritime est incontestable au sein de ce gouvernement, au premier rang desquelles le Premier Ministre ou encore Jean-Yves Le Drian et Annick Girardin, il est difficile de déchiffrer les intentions de l’exécutif en ce qui concerne l’économie bleue dont nous savons qu’elle constitue le levier de croissance de notre pays : la Mer est l’avenir de la France".

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Lorient : Nouveau procédé de surgélation Qwehli

Près de chez vous

Les + Lus