Forte chaleur et grand soleil en Bretagne : protéger sa peau, même en ville

La combinaison gagnante : eau, crème solaire et lunettes de soleil / © Vanessa Meyer Wirckel / MaxPPP
La combinaison gagnante : eau, crème solaire et lunettes de soleil / © Vanessa Meyer Wirckel / MaxPPP

La Bretagne connaît une vague de chaleur. Le soleil brille, réchauffe les joues et le moral. Il faut pourtant s'en méfier. La région est l'une des plus touchées par le cancer de la peau. À la plage, en ville, il faut se protéger.

Par Emilie Colin

La Bretagne connaît de fortes chaleurs depuis quelques jours. Le temps est beau fixe, propice à la baignade, aux sorties, et au manque de vigilance. Il faut pourtant se méfier du soleil. Ses UV (ultraviolets) peuvent se révéler dangereux. Ce lundi 19 juin2017 par exemple l'index UV est de 8, sur une échelle de 12, ce qui signifie "très fort". Parmi les risques : des brûlures et à long terme des cancers de la peau.

De la crème vous mettrez, les heures chaudes vous éviterez


Que ce soit à la plage ou en ville, il faut se montrer vigilants comme le rappelle Syndicat National des Dermatos et Vénérologues : 

  • éviter le soleil aux heures les plus chaudes (entre 12 h et 17 h) 
  • porter des vêtements proctecteurs et adaptés, surtout pour les plus petits (chapeau, t-shirt à manches longues...)
  • privilégier les couleurs sombres et les tissus à fibres serrées*
  • éviter de se baigner, patauger en plein soleil, attention à la réverbération ! 
  • mettre de la crème solaire avec un fort indice de protection
  • s'hydrater, boire beaucoup


La Bretagne, l'une des régions les plus concernées par les cancers de la peau


En 2014 était publiée une étude comparée entre la Bretagne et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.


L'idée était de montrer que contrairement aux idées reçues les régions du sud ne sont pas les plus touchées par le cancer.

Les chiffres sont éloquents : on comptait 585 cas de mélanome en PACA, ce qui correspond à la moyenne nationale en pourcentage de population alors qu'en Bretagne, on en recensait 1305 : près du triple de la moyenne nationale (en appliquant la moyenne nationale, on devrait n’en trouver que 558) !

Plusieurs facteurs expliquent ces chiffres : en Bretagne, on ressent moins le soleil, avec le vent et les nuages et nous faisons donc moins attention. La population de la région et ses caractéristiques physiques (peaux et yeux plus clairs) peuvent également être pris en compte. 





A lire aussi

Sur le même sujet

Immobilier : quel type de vente choisir ?

Près de chez vous

Les + Lus