Ille-et-Vilaine : après en avoir souffert, Kiara dénonce le harcèlement scolaire

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP
© PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Du haut de ses 13 ans, Kiara, jeune collégienne de Retiers, en Ille-et-Vilaine, vient de créer une association : "Marcel Ment", pour aider les jeunes qui, comme elle, ont souffert ou souffrent toujours de harcèlement scolaire.

Par V.Chopin et C.Jauneau

C'est la mort d'un de ses camarades qui l'a décidé. Christopher était comme elle, collégien à Janzé, quand en avril dernier, il a décidé de mettre fin à ses jours. Comme elle, Christopher, 16 ans, a souffert de harcèlement scolaire. Lui, n'a pas résisté. Elle, se dit alors que son expérience aurait pu aider : "J'ai connu ça, je ne veux pas que d'autres subissent ce que j'ai vécu."


"On m'insultait beaucoup, j'étais souvent seule..."


Moqueries, insultes, croche-pied... Le calvaire de Kiara, 11 ans à l'époque et élève à Janzé, a commencé par une embrouille entre filles, à son entrée en classe de 6ème. "On m'insultait beaucoup, et à force je croyais ce qu'on me disait. J'étais souvent seule, raconte l'adolescente. J'avais peur de ce que mon harceleuse pouvait bien faire si on se retrouvait seule." Aujourd'hui Kiara parle librement de ce qu'elle a vécu il y a deux ans. "Nous n'avons pas mesuré, à l'époque, la souffrance de Kiara" reconnait aujourd'hui sa maman.

C'est justement avec ses parents et ceux de Christopher, que Kiara a décidé de créer l'association "Marcel Ment" pour libérer la parole et peut-être éviter de nouveaux drames: "Peut-être que si Christopher avait pu trouver un moyen d'exprimer sa souffrance, il serait encore parmi nous" justifie l'adolescente aujourd'hui scolarisée à Retiers.


Aujourd'hui j'ai honte !


Preuve que le sujet concerne bien des adolescents, la publication du témoignage de Kiara a été partagé près de 18 000 fois sur les réseaux sociaux. Un moyen de communication, par lequelle l'adolescente continue de s'exprimer : "Aujourd'hui, j'ai honte !" écrit-elle à la découverte de la mésaventure que viennent de vivre les parents de Christopher.

La cagnotte qu'ils ont mise en ligne pour offrir une sépulture à leur fils a été piratée. Pour les aider, c'est maintenant via le site internet de "Marcel ment" que les internautes peuvent passer pour faire un don.

Témoignages recueillis par Catherine Jauneau et Bruno Van Wassenhove.

Marcel ment association de Kiara contre le harcèlement
Intervenants dans l'ordre d'apparition : Kiara Latrompette, Catherine Latrompette, Sandrine Fallais, mère de Christopher.  - Catherine Jauneau et Bruno Van Wassenhove



A lire aussi

Sur le même sujet

Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète

Près de chez vous

Les + Lus