Meurtre du patron de bar de Redon : le suspect mis en examen pour assassinat

Le patron du bar Le Rallye à Redon a été tué / © France 3 Bretagne
Le patron du bar Le Rallye à Redon a été tué / © France 3 Bretagne

Le parquet de Rennes a ouvert une information judiciaire pour assassinat, à l'encontre du suspect interpellé à la suite de la découverte du corps sans vie du gérant du bar PMU le Rallye à Redon, le lundi 30 octobre. L'homme âgé de 32 ans, a été placé en détention provisoire.

Par Sylvaine Salliou

Le suspect interpellé à la suite de la découverte du corps sans vie du gérant du bar PMU le Rallye à Redon, le lundi 30 octobre, a été mis en examen ce 2 novembre pour assassinat. L'autopsie réalisée le 31 octobre avait révélé que la mort était la conséquence d'une hémorragie massive résultant de multiples plaies par arme blanche. Le patron de bar présentait des plaies au visage et à la gorge, de source proche de l'enquête.

Addiction aux jeux


Les investigations ont permis d'établir que "le suspect avait été hospitalisé le soir du meurtre alors qu'il présentait des plaies aux mains. Peu avant, il s'était confié à deux témoins en évoquant une altercation l'ayant opposé à la victime et ses craintes de l'avoir tué", explique le parquet de Rennes dans un communiqué.

L'homme, âgé de 32 ans est domicilé à Redon et était un habitué du PMU. Toujours selon le parquet, il semblait avoir développé une addiction aux jeux et se serait lourdement endetté auprès de sa famille et de son entourage. D'après un témoignage, il aurait sollicité un prêt auprès de la victime pour pouvoir continuer à jouer.

Placé en détention provisoire


Devant les enquêteurs, l'homme mis en examen a reconnu s'être rendu au bar le jour des faits et y "avoir perdu son argent". Cependant, il a contesté toute altercation et a affirmé s'être auto-mutilé à son domicile avec un couteau. Finalement, devant les témoignages et constatations recueillis au cours de l'enquête, il a invoqué son droit au silence.
Ce jeudi soir, il a été placé en détention provisoire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Age de l'apprentissage repoussé de 25 à 30 ans

Près de chez vous

Les + Lus