Affaire du TNB : Bruno Chavanat demande l'invalidation des élections municipales

Conférence de presse de Bruno Chavanat / © C.Rousseau
Conférence de presse de Bruno Chavanat / © C.Rousseau

L'affaire des courriels adressés aux abonnés du TNB n'a fini pas de faire couler de l'encre. Bruno Chavanat, le candidat de la droite et du centre à Rennes a saisi le juge. Il demande l'invalidation du scrutin. Le tribunal administratif ne se prononcera pas avant trois mois.

Par Sylvaine Salliou

Bruno Chavanat, le candidat de la droite et du centre a déposé une requête auprès d'un juge administratif, pour demander l'invalidation du scrutin.

En pleine campagne électorale, François Le Pillouër a adressé un mail aux 3 676 abonnés rennais du TNB pour vanter la politique culturelle rennaise menée par la majorité sortante et dénigrer celle proposée par ses adversaires. Adversaires qui étaient montés au créneau, Matthieu Theurier, candidat d'EELV et du Front de gauche, qui avait rallié Nathalie Appéré entre les deux tours et Bruno Chavanat, le candidat de la droite et du centre. Ce dernier avait déposé un référé-constat devant le tribunal administratif. Un expert avait alors été nommé. Dans son rapport, l'expert précisait que 3 676 mails avaient été envoyés. "L'écart de voix entre les deux listes au second tour est de 6.861 voix. 3 676 Rennais ont été destinataires du mail. Si le courriel a changé l'opinion de chaque destinataire, il a pu retourner le scrutin" a expliqué Bruno Chavanat.

Commission des comptes de campagne saisie

L'expert avait estimé que cette opération avait coûté 274,41 euros. Bruno Chavanat et son équipe estiment que le coût s'élève à 6 ou 10 000 euros, le coût correspondant à un achat de fichiers d'adresses. En saisissant aussi la commission des comptes de campagne, Bruno Chavanat demande l'intégration de cette somme dans les comptes de campagne de Nathalie Appéré. "C'est la justice qui tranchera" explique le candidat à la mairie de Rennes. Il souhaite rappeler qu'il ne conteste pas la victoire de Nathalie Appéré, mais des pratiques interdites

Le tribunal administratif ne se prononcera pas avant trois mois.


Voyez le reportage de Gilles Le Morvan et Christophe Rousseau: 


Bruno Chavanat invalidation

Les intervenants du reportage:

- Pierre Abegg, avocat de Bruno Chavanat
- Bruno Chavanat, candidat UDI / UMP battu

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Les supporters de Rennes ont tenté d'envahir la pelouse du Stade Rennais

Près de chez vous

Les + Lus