Fouilles archéologiques à l'Hôtel Dieu : le passé antique de Rennes se dévoile

Fouilles archéologiques à l'Hôtel Dieu : le passé antique de Rennes se dévoile
Depuis le mois de mai, une équipe de l'Inrap mène des fouilles archéologiques sur le site de l'Hôtel-Dieu à Rennes dans le cadre de la construction d'un ensemble résidentiel par la société Bati-Armor. Au fur et à mesure des découvertes, l'histoire de la ville se dévoile. Intervenants : Mélanie Scellier, Chargée du dévelopement culturel I.N.R.A.P; Romuald Ferette, Responsable des fouilles I.N.R.A.P - Le reportage de Gilles Raoult et Jean-Michel Piron

Depuis le mois de mai, une équipe de l'Inrap mène des fouilles archéologiques sur le site de l'Hôtel-Dieu à Rennes dans le cadre de la construction d'un ensemble résidentiel par la société Bati-Armor. Au fur et à mesure des découvertes, l'histoire de la ville se dévoile. 

Par Lucas Hobé

Une quinzaine d'archéologues, anthropologues, topographes et spécialistes s'affairent depuis mai sur le site de l'Hôtel-Dieu à Rennes pour mettre au jour des traces de vie datant de l'époque gallo-romaine (IIème siècle avant JC - 476 après JC). En 2012, un diagnostic avait permis de détecter la présence en sous-sol de vestiges de la ville antique. 
© Lucas Hobé
© Lucas Hobé
Après quatre mois de fouilles, le site de 7 500 m² a livré quelques secrets sur le passé antique de la ville bretonne. "On a découvert plusieurs rues, une dans le sens nord-sud et trois dans le sens est-ouest. Elles se croisent en angle droit et délimitent les différents bâtiments. On a retrouvé des fondations d'habitations, une domus (maison, ndlr) d'un riche rennais, un jardin, un grand espace public qui continue sous l'hôpital et une nécropole" indique Romuald Ferrette, responsable des opérations. 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir / © Lucas Hobé
Cliquez sur l'image pour l'agrandir / © Lucas Hobé


110 squelettes retrouvés

En passant au peigne fin les lieux, l'équipe de l'Institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap) a mis la main sur plusieurs objets anciens témoignant de la présence de vie humaine sur le site rennais entre le Ier et le IIIème siècle : des bijoux, des amphores ou encore de la monnaie.
© Lucas Hobé
© Lucas Hobé
© Lucas Hobé
© Lucas Hobé
Plus de 110 squelettes ont été découverts dans la nécropole datant du IVème siècle. Les défunts étaient inhumés en cercueil, en simple linceul ou aménagés dans des coffrages faits à partir de matériaux issus de l'abandon des bâtiments. Selon Romuald Ferrette, près de 300 squelettes seraient présents sur le site. 
© Lucas Hobé
© Lucas Hobé
"On effectue une sauvegarde par l'étude. L'ensemble des squelettes, les objets et tout le mobilier seront conservés. Ils seront ensuite visibles dans des lieux comme des musées pour permettre aux gens de découvrir l'histoire de la ville. Des études et publications seront disponibles sur le site de la DRAC pour faire état de ce qui a été trouvé lors des fouilles à l'Hôtel-Dieu. Les vestiges seront quant à eux détruits pour l'implantation de l'ensemble résidentiel" détaille Yves Ménez, conservateur régional de l'archéologie. 

Des journées découvertes pour le public

Les travaux archéologiques effectués au Couvent des Jacobins, lors du creusement de la deuxième ligne de métro ou encore à l'Hôtel-Dieu donnent des informations sur l'histoire de la ville de Rennes.
© Lucas Hobé
© Lucas Hobé
Les fouilles archéologiques de l'Hôtel-Dieu vont se poursuivre jusqu'en avril 2017. Le site sera exceptionnellement ouvert au public les 17 et 18 septembre à l'occasion des journées européennes du patrimoine.

L'équipe de l'Inrap libérera la partie sud du chantier en novembre pour permettre le début des travaux de construction de la future résidence "Le Cipriani", qui comptera 200 logements neufs.
© Arka Studio
© Arka Studio

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ploërmel : les salariés de la plateforme EDF Serval en grève

Actualités locales

Les + Lus