Une manifestation contre les violences policières interdite à Rennes

Le 18 février 2017 à Rennes, des manifestants font face à la police à l'occasion d'un rassemblement pendant l'affaire Theo / © Jean-François Monier - AFP
Le 18 février 2017 à Rennes, des manifestants font face à la police à l'occasion d'un rassemblement pendant l'affaire Theo / © Jean-François Monier - AFP

Une manifestation contre le racisme et les violences policières est annoncée à Rennes ce samedi 11 mars, par le collectif "Nuit debout". La préfecture a prononcé un arrêté visant l'interdiction de ce rassemblement.

Par Emilie Colin

En début de mois, le collectif "Nuit debout" appellait à un rassemblement ce samedi 11 mars à 15 h à Rennes, contre le racisme et les violences policières. 

Une manifestation interdite

La préfecture a pris un arrêté interdisant de manifester en centre-ville de Rennes le samedi 11 mars 2017 de 11h à 24h à l’intérieur d’un périmètre défini. L'arrêté rappelle également que "le port et le transport, sans motif légitime, d’objets pouvant constituer une arme est interdit."

Carte qui définit le périmètre interdit à de potentiels manifestants  / © Préfecture d'Ille-et-Vilaine
Carte qui définit le périmètre interdit à de potentiels manifestants / © Préfecture d'Ille-et-Vilaine

Le préfet met en avant le fait que cet événement pourrait rassembler entre "300 et 400 personnes, que des collectifs ou associations appellent à empêcher les interpellations sur cette manifestation" et estime que "cette manifestation est susceptible de troubler gravement l'ordre public"

Les motivations du préfet d'Ille-et-Vilaine pour interdire la manifestation
Christophe Mirmand, préfet d'Ille-et-Vilaine / Reportage : A. Castier - J.M. Piron




Sur le même sujet

A Saint-Malo, la police municipale teste des caméras portatives

Près de chez vous

Les + Lus