Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Rennes : le journaliste Gaspard Glanz sera finalement jugé par la cour d'appel

Le Parlement de Bretagne / © Stéphane Grammont
Le Parlement de Bretagne / © Stéphane Grammont

Nouveau rebondissement dans l'affaire qui oppose le journaliste Gaspard Glanz à 12 policiers. Alors que le tribunal correctionnel de Rennes avait relaxé le journaliste mardi 2 mai, le parquet a décidé d'interjeter appel. Gaspard Glanz sera donc finalement jugé par la cour d'appel de Rennes.

Par Z.S.

Le journaliste Gaspard Glanz a été relaxé par le tribunal correctionnel de Rennes il y a trois jours. Le parquet de Rennes interjette appel ce vendredi.

Le journaliste Gaspard Glanz finalement jugé par la cour d'appel


Le journaliste sera donc bien poursuivi pour "injures publiques envers des personnes dépositaires de l'autorité publique". "Le dossier sera rapidement réexaminé par la cour d'appel de Rennes, compte tenu du délai de prescription de 3 mois applicable à ce contentieux.", explique le parquet de Rennes dans un communiqué.

Le parquet contredit le tribunal correctionnel


Mardi dernier, le tribunal correctionnel de Rennes avait prononcé l’extinction de l’action publique dans la mesure où le tribunal n'avait pas été saisi dans les délais (de 3 mois). Le parquet de Rennes indique ce vendredi qu'il "ne partage pas l'analyse retenue par la juridiction de jugement (ndlr le tribunal correctionnel) et considère que la prescription de l'action publique a été valablement interrompue par les instructions écrites formulées par lui et délivrées aux enquêteurs. En clair, le parquet contredit le tribunal correctionnel et Gaspard Glanz sera donc bien jugé.

Rennes : le journaliste Gaspard Glanz ne sera pas jugé - France 3 Bretagne

Dans l'affaire qui opposait le journaliste Gaspard Glanz à 12 policiers, le tribunal de Rennes a prononcé "l'extinction de l'action publique par écoulement du délai". Entre le publication d'une photo et la plainte des policiers, le délai légal de trois mois était écoulé.

Une photo accompagnée d’un slogan utilisé par les Nazis


Lors d'une manifestation contre la loi Travail le 2 juin 2016, le journaliste de Taranis News, Gaspard Glanz avait filmé le cortège. Il avait ensuite effectué une capture d'écran de 12 policiers en civil qu'il avait diffusée sur son compte Facebook personnel. La photo était accompagnée d’un slogan utilisé par les Nazis. Les policiers avaient porté plainte.

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Defaix : le "Madoff breton" condamné à cinq ans de prison

Près de chez vous

Les + Lus