Rennes : quand les mamies investissent la scène

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

L'initiative est originale. Sept mamies se sont vues proposer de monter sur scène. En cinq jours elles doivent monter une représentation avec une partie texte, l'autre guitare... le thème : leur condition féminine. A découvrir dans le cadre des Dimanches à Rennes.

Par Krystell Veillard

Elles sont sept, sept retraitées, sept mamies, avec pour chacune d'elles, une guitare. Et dimanche elles, qui n'avaient jamais joué de la guitare, vont monter sur scène pour une représentation. Une performance, qu'elles ont eu une semaine, cinq jours, pour préparer avec l'aide de deux artistes, Daniel Scalliet et Mathieu Sourisseau.

Initiation à la guitare et travail d'écriture


Ces "mamies guitares", ont donc reçu lors de ces ateliers, une initiation expresse pour jouer de la guitare électrique, mais aussi un travail d'écriture collective. Une réflexion, sur ce qu'elles vivent, leur condition de grand-mère, ce que c'est que d'être une mamies aujourd'hui en 2017. Un travail qui aboutira à "Un manifeste voulant ré-enchanter et bousculer l'idée que l'on se fait de la parole des Mamies". Retraitées peut-être, mais pas en retrait et qui ont bien l'intention de faire du bruit !

Sur scène ce dimanche


Cette "création participative pour sept mamies non musiciennes, sept chaises, sept amplis et sept guitares électriques", a dans l'idée de "ramener le roch n'roll à sa dimension première, celle d'une prise de parole sonore et poétique libre" annonce le programme. Une performance à découvrir ce dimanche 8 octobre à 16h au 4Bis, dans le cadre des Dimanches à Rennes.

Le reportage à Rennes de Catherine Jauneau, Thierry Bouilly et J-F. Lehuger et Tanguy Descamps

Rennes : les mamies guitares
Le reportage à Rennes de Catherine Jauneau, Thierry Bouilly, J-F. Lehuger et Tanguy Descamps - Interviews : Marie-Claire - Mathieu Sourisseau, atelier musique - Daniel Scaliett, atelier écriture collective - Marie-Anne


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète

Près de chez vous

Les + Lus