Rennes métropole veut expérimenter la politique des loyers uniques

Rennes veut expérimenter la politique des loyers uniques
Rennes métropole est candidate à l'expérimentation des loyers uniques. Le principe : des tarifs similaires pour les logements de même type, peu importe le quartier et l'ancienneté. Cette expérimentation doit être entérinée ce jeudi 30 mars au conseil d'agglomération. Intervenants : Honoré Puil, vice-président de Rennes métropole, délégué à l’habitat et au logement - Yasmina Héligon, Confédération Logement et Cadre de Vie - Cécile Bélard Du Plantys, directrice générale d'Archipel Habitat

Rennes métropole est candidate à l'expérimentation des loyers uniques. Le principe : des tarifs similaires pour les logements de même type, peu importe le quartier et l'ancienneté. Cette expérimentation doit être entérinée ce jeudi 30 mars au conseil d'agglomération.

Par LH

L'instauration de loyers uniques est possible depuis la loi relative à l'égalité et à la citoyenneté datant de janvier dernier.

Rennes métropole est candidate à l'expérimentation de ce dispositif. L'objectif est de favoriser la mixité sociale.

"Lorsque vous êtes demandeur de logement social et demandeur très modeste de logement social, vous ne pouvez pas choisir votre lieu d'habitation. L'objectif de cette nouvelle politique des loyers, c'est justement de pouvoir redonner du choix aux candidats locataires" détaille Honoré Puil, vice-président de Rennes métropole, délégué à l’habitat et au logement.

34 000 logements potentiellement concernés

Si la politique de loyers uniques est mise en place dans la métropole de Rennes, certains loyers vont baisser et d'autres vont augmenter étant donné qu'un T3 dans le quartier prioritaire de Maurepas coûte 220€ par mois tandis qu'à proximité du centre-ville, il coûte 500€. 

Cécile Bélard Du Plantys, directrice générale d'Archipel Habitat, explique que "le niveau de loyer unique est calé sur le niveau de l'Aide personnalisée au logement (APL) de telle sorte que, là où il y aura augmentation de loyer, dès lors qu'un ménage est éligible à l'APL, ce sera l'APL qui compensera cette augmentation de loyer".

Le loyer unique ne s'appliquera qu'aux logements neufs et aux relocations. 34 000 logements sont potentiellement concernés. Si expérimentation il y a, elle devrait débuter à partir du premier semestre 2018. 

Sur le même sujet

Entrainement avant derby Guingamp Rennes

Près de chez vous

Les + Lus