Saint-Sulpice, une petite commune grandement intelligente

© MaxPPP/OuestFrance
© MaxPPP/OuestFrance

Saint-Sulpice la Forêt, 1 500 habitants, a tout d’une grande. Notamment son réseau de capteurs qui régule la consommation de ses installations communales, et son label « smart city ».

Par Stéphane Grammont

Lorsque l’on évoque les smart cities, les villes intelligentes, on pense à Barcelone, Los Angeles, Paris, Nantes, ou Rennes, investie dans le mouvement des fab labs, les capteurs citoyens ou l’habitat connecté, ou Lyon.

Pourtant, quelques capteurs et un réseau Lora peuvent rendre une plus petite commune bigrement intelligente.

C’est le cas de Saint-Sulpice-la-Forêt, près de Rennes. La commune de 1 500 habitants au nord de Rennes, qui a suscité la curiosité de Shanghai, gère la consommation de ses salles municipales via un réseau de capteurs.

« Ce dispositif qui s’installe en moins de 10 minutes, permet de récupérer un index de consommation, plusieurs fois par jour, et de les envoyer sur internet en utilisant une technologie sans fil très basse consommation » explique Ulrich Rousseau.

Cet habitant de Saint-Sulpice est le fondateur de la start-up rennaise Wi6labs, qui a développé le projet Lora Fabian, et est pionnières dans ces réseaux faible consommation qui font communiquer les objets connectés.
Saint-Sulpice: smart city

C’est une fuite d’eau dans l’école, restée non décelée sur une longue période, qui a mis la puce à l’oreille au maire de la ville. Non seulement pour éviter de reproduire ce gâchis de consommation, l’équivalent de 26 piscines, mais aussi de s’investir dans la transition écologique.

« On espère démontrer depuis 18 mois que cette solution, avec un investissement faible, permet pour des collectivités de faire rapidement 20% d’économies d’énergie » explique Yann Huaumé, le maire de Saint-Sulpice-La-Forêt.

Avec un investissement de 20 000 euros, le pari, à mi-parcours, est en passe d’être tenu.

Sur le même sujet

Age de l'apprentissage repoussé de 25 à 30 ans

Près de chez vous

Les + Lus