Voitures incendiées à Rennes : “un dispositif policier conséquent mis en place”

Camionnette incendiée face au square de Bosnie dans le quartier du Blosne à Rennes - 23/08/2017 / © France 3 Bretagne - R. Durand
Camionnette incendiée face au square de Bosnie dans le quartier du Blosne à Rennes - 23/08/2017 / © France 3 Bretagne - R. Durand

Suite aux feux de voitures à répétition dans le quartier du Blosne à Rennes, dont le dernier épisode s'est soldé par quatre véhicules brûlées dans la nuit de mardi à mercredi, la préfecture annonce un dispositif policier conséquent pour mettre fin à ces actes de vandalisme.

Par Thierry Peigné

Plus d'une trentaine de véhicules brûlés depuis début août, c'est le triste bilan des actes de vandalisme perpétrés dans les quartiers sud de Rennes. Les derniers incendies en date, ceux de la nuit du mardi 22 au mercredi 23, ont détruit quatre véhicules. Une situation qui exaspère de plus en plus les habitants de ces quartiers.


Un dispositif important

Ce mercredi soir, Patrick Dalennes, préfet délégué de la zone de défense et de sécurité ouest, (assurant la suppléance de Christophe Mirmand, préfet d'Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne) rappelle que la présence policière avait été renforcée suite aux incendies de 17 véhicules vendredi soir

"Les effectifs de la police locale ont été renforcés et appuyés par des effectifs extérieurs de Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS). Ce dispositif dynamique, composé de patrouilles et destiné à interpeller les auteurs de ces dégradations, sera maintenu et même rehaussé si nécessaire" précise le préfet délégué. Il tient à rappeler que l'enquête judiciaire se poursuit et que les auteurs de ces incendies volontaires encourent 10 ans d'emprisonnement et 150 000 € d'amende.

Patrick Dalennes exprime une vive réprobation pour ces actes de vandalisme et tient à assurer les habitants du soutien de l'Etat. "Qu'ils sachent qu'ils ne sont pas abandonnés" ajoute-t-il.
 

"Des agissements intolérables" pour la mairie

Dans un communiqué diffusé ce mercredi après-midi, Nathalie Appéré, la maire de Rennes avait exigé de la préfecture que "tous les moyens soient mis en œuvre pour que cessent enfin ces actes intolérables". 

Nathalie Appéré demandait également que le "renfort policier" déployé ces derniers jours "soit pérennisé tant que le ou les auteurs ne seront pas appréhendés et présentés à la justice". Les quartiers sud de la ville avaient ainsi connu plusieurs nuits sans feux de véhicules. 

 

Réunion de sécurité dès jeudi

La demande de la mairie pour que "le comité restreint du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance se réunisse en urgence pour coordonner l’action des différents maillons de la chaîne de la sécurité publique au Blosne" a été entendue par la préfecture puisque la réunion aura lieu ce jeudi même.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Immobilier : quel type de vente choisir ?

Près de chez vous

Les + Lus