publicité

La vague des lunettes à base d'algues va déferler

Naoned, la marque de lunettes du grand ouest se lance dans une nouvelle collection qui pourrait bien révolutionner le monde de l'optique, "Don": les déesses de la mer. Un an de recherche et de développement, pour des lunettes éco-responsables à base d'algues.

  • Par Thierry Peigné
  • Publié le , mis à jour le
Les lunettes à base d'algues de Naoned ont tapé dans l'oeil des opticiens © F. Grunchec

© F. Grunchec Les lunettes à base d'algues de Naoned ont tapé dans l'oeil des opticiens

Elles étaient présentées au Salon international de la lunetterie et de l'optique fin septembre à Paris. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ont tapé dans l'oeil des opticiens, qui ne cessent de passer commande auprès de la jeune équipe de la société Naoned basée à Nantes. Les lunettes à base d'algue brune vont vite trouver leur clientèle.

Une première mondiale

L'idée géniale de Naoned a été de trouver un nouveau matériau à base d'algues brunes pour équiper les montures de lunettes. Sur le marché de l'optique, l'acétate de cellulose (plastique à base de pétrole et de coton) représente plus de 80% des montures. Il existe bien le métal et quelques matériaux naturels comme le bois, le cuir ou la pierre mais ils restent confidentiels.

L'ancrage breton des collaborateurs de la société d'optique et leurs valeurs écologiques les ont amené à chercher en Bretagne une alternative au plastique. Et c'est en travaillant avec la société malouine Algopak, qui produit un substitut au plastique avec des algues brunes, que le nouveau matériau a été mis au point : "plus de 90% d'algue et du polypropylène naturel" précise Aristide Melou, l'un des responsable de Naoned. Une matière certes 10% plus chère mais éco-responsable car totalement biodégradable : "L'algue intrigue. C'est un choix militant de l'opticien"

L'algue brune, ramassée sur les côtes bretonnes, arrive dans des ateliers nantais sous forme de plaquette. Après le process est quasiment le même que pour une monture classique. 
Lunettes à base d'algues

Lieu : Saint-Malo (35) Intervenant : Jean-Philippe Douis, oticien désigner "Naoned" Lieu : Nantes (44) Intervenant : Pierre Maiche, gérant de la société MB Production / Reportage : C. dupeyrat - F. Grunchec


Une identité bretonne marquée

La société nantaise surfe sur l'identité bretonne qu'elle revendique en donnant à ses collections de lunettes des noms bretons de villes de la région (Kemper, Karaez, Roazhon ...). Une identité régionale qui séduit les opticiens qui passent commande : "Cette collection c'est avant tout un design, après la matière, puis l'histoire du produit local et notre identité bretonne fortement marquée" précise Aristide Melou. "On a aussi beaucoup de chance d'avoir des compatriotes un peu partout" précise-t-il lorsque on lui demande d'où les commandes affluent. Leurs gammes de lunettes se vendent surtout à Bordeaux, Lille et bien sûr en Bretagne.

Pour l'instant, le produit ne se retrouve que sur 4 montures, où il recouvre le cerclage de l'oeil. Les premières lunettes ne seront vendues dans les magasins qu'à partir de janvier. Des montures exclusivement à base d'algues devraient suivre dans la foulée. A terme, la société espère qu'elles représenteront 30% de sa production (sur 50 modèles).

 

les + lus
les + partagés