Les jardins partagés, une nouvelle tendance

A Saint-Brieuc, Rennes, Fougères, Saint-Malo et dans bien d'autres villes encore, fruits et légumes poussent dans des bacs au coin des rues ou dans les parcs publics. Des jardins en libre service qui sont prétexte a créer du lien et à favoriser les échanges. 

Par la rédaction

Une fois par semaine, ils se retrouvent au parc "Bel-air", autour de leurs bacs a légumes. Bérangère, Justine, Joëlle, Joseph ou Thérèse font partie des marteaux du jardin, une association toute nouvelle a Saint-Malo (35).

Dans des bacs qu'ils ont eux même fabriqués, on trouve des légumes à partager qu'il faut d'abord planter. Ces légumes ne sont pas réservés aux seuls membres de l'association. Ils sont en libre service. Chacun peut venir cueillir une tomate ou une courgette gratuitement, selon son envie ou ses besoins.

Les marteaux du jardin font partie de l'association" incroyable comestible", née en Angleterre a Todmorden. En 2008, les habitants de cette petite ville touchée par la crise ont décidé de planter des légumes dans les espaces publics pour aider les plus démunis. Aujourd'hui ils produisent 80% des légumes qu'ils consomment. Et ailleurs, l'idée a essaimé...

Une initiative à découvrir dans ce reportage :
Les jardins partagés, un nouvelle tendance

 

Sur le même sujet

Vente de sable breton sur internet : le Finistère s'inquiète

Près de chez vous

Les + Lus