Grippe aviaire : des normes plus strictes, préjudiciables aux élevages de plein air bretons

L'élevage de Jean-Charles Métayer à Colpo (56) / © France 3 Bretagne
L'élevage de Jean-Charles Métayer à Colpo (56) / © France 3 Bretagne

Une quarantaine de producteurs élèvent des volailles en plein air, dans le Morbihan. Un modèle agricole de plus en plus compliqué à tenir, notamment avec le durcissement des normes liées au retour de la grippe aviaire. Les producteurs dénoncent l'uniformité des mesures, quelque soit l'exploitation

Par Krystell Veillard

Dans sa vie d'avant, Jean-Charles Métayer était infirmier en bloc opératoire. Et puis il y a eu ce besoin de "retour à la terre". Alors depuis 9 ans, il est installé comme éleveur de volailles, à Colpo dans le Morbihan. Un élevage qui tourne bien, jusqu'à ce que la grippe aviaire s'en mêle.     
  

Les même règles pour tous les élevages industriels ou non                   


Jean Charles Metayer ne déplore aucune mortalité sur son exploitation. Le problème c'est que les règles sont les mêmes pour tous, quelque soit l'élevage, de type industriel ou non. L'hiver dernier, il a donc dû installer des filets au dessus de ses bâtiments pour confiner les volailles habituées au plein air. Du coup il a vu l'agressivité croître parmi ses animaux, avec des blessures notamment et puis la consommation d'aliment elle aussi, a augmenté.

De nouvelles normes inapplicables


Le modéle agricole de ce paysan repose sur l'autonomie et le circuit court... L'aliment est ainsi fabriqué sur place par exemple. Sur son exploitation, il élève aussi différentes espèces de volailles, poulets, chapons, pintades, canards. Cette diversité pose aujourd'hui problème à l'administration des services vétérinaires. Il a été demandé à l'éleveur de mettre en place des sas entre chaque bâtiment. Mais avec plusieurs unités de production et pas moins de 6 bâtiments, cette mesure est impossible à mettre en oeuvre. Elle impliquerait qu'il se change à chaque fois qu'il passe d'un bâtiment à l'autre par exemple.


A long terme, ce que craint l'éleveur, c'est qu'à force de contraintes, les élevage de volailles en plein air disparaissent.


Le reportage à Colpo (56) d'Adélaïde Castier et Nicolas Dalaudier

Conséquences grippe aviaire sur les élevages bretons
Le reportage à Colpo (56) d'Adélaïde Castier et Nicolas Dalaudier -Interview : Jean-Charles Métayer, éleveur de volailles en agriculture biologique


Sur le même sujet

Lorient : Nouveau procédé de surgélation Qwehli

Près de chez vous

Les + Lus