Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

De Kaboul à Guéhenno : le parcours de Masomah et Zahra championnes cyclistes

Zahra et Masomah Alizada, à l'entraînement dans le Morbihan / © I. Rettig
Zahra et Masomah Alizada, à l'entraînement dans le Morbihan / © I. Rettig

Elles faisaient partie de la seule équipe cycliste féminine d'Afghanistan. Sauf que dans ce pays, les femmes qui font du vélo et du sport en général sont très mal vues. Masomah et Zahra ont choisi de quitter leur pays avec leur famille. C'est en Bretagne à Guéhenno qu'elles sont accueillies.

Par Emilie Colin

Masomah, 20 ans et sa soeur Zahra 19 ans ont une passion : le vélo. Dans leur pays, l'Afghanistan, elles sont les leaders de leur équipe. Grâce à la ténacité et motivation de leur coach Abdul Sadiq Sadiqi, elles s'entraînaient régulièrement, dans le désert, à l'extérieur de Kaboul. Sauf que là-bas, être une femme ne rime pas encore avec liberté et droits. Leur pratique du cyclisme est mal vue, le coach et leurs parents subissent des pressions.

Repérées, elles deviennent les héroïnes d'un reportage,  "Les petites reines de Kaboul" réalisé par Katia Clarens, Pierre Creisson, Xavier Gaillard, diffusé sur Arte en 2016. On y voit leur quotidien et le poids des préjugés : "notre société ira de pire en pire si les femmes font du vélo".

Cette notoriété accroît la pression et les menaces sur la famille. Entre-temps, elles sont invitées à participer à des compétitions en Europe où elles montent sur le podium, comme à Albi. 

Reprendre la course


Fin avril, Masomah, Zahra, leurs frères et leurs parents sont arrivés en France, dans le Morbihan, à Guéhenno, grâce à l'appui d'un ancien avocat orléanais Patrick Communal et de son fils Thierry qui ont contacté les deux soeurs, après avoir vu le reportage sur Arte. Eux-mêmes cyclistes, ils les rencontrent à Albi et une amitié se noue. À Guéhenno, elles attendent de pouvoir obtenir leur statut de réfugiées. Un réseau solidaire s'est organisé autour de la famille. 

Elles continuent surtout de s'entraîner, tout en apprenant le Français, avec un seul rêve en tête : représenter l'Afghanistan aux Jeux Olympiques 2020. Cet été, elles participeront à la Cyclo Morbihan à Plouay. Les deux soeurs recherchent un sponsor qui pourrait leur fournir du matériel et notamment des vélos. 

Les petites reines de Kaboul
Un reportage de I. Rettig, C. Rousseau, PY. Cheval / avec Masomah Alizada, Patrick Communal, Jeanine Hamon - directrice d'école à la retraite, Zahra Alizada

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Opération déminage en baie d'Audierne

Près de chez vous

Les + Lus