Réactions à l' "exfiltration" de Richard Ferrand du gouvernement