Languidic : “Volée de Piafs” sauvée pour 2017, et après ?

Où les animaux en détresse recueillis par Volée de Piafs pourront-ils être soignés après sa fermeture ? / © N.'Fanteh Minteh
Où les animaux en détresse recueillis par Volée de Piafs pourront-ils être soignés après sa fermeture ? / © N.'Fanteh Minteh

50 000 € de subventions pourraient permettre à l’association Volée de Piafs de rouvrir son centre de soins pour animaux sauvages. Malgré cette bonne nouvelle, son président reste prudent, n’ayant obtenu aucune garantie pour 2018.

Par Eric Nedjar

Lors d’une réunion organisée mercredi soir à la sous-préfecture de Lorient, Volée de Piafs a été assurée d’obtenir des collectivités territoriales, une subvention de 50 000 €. 12 000 € du Conseil départemental, 15 000 € du Conseil régional, 12 000 € de la Dréal (Direction régionale de l’Environnement, de l’a ménagement et du Logement de Bretagne). "De quoi tenir un an", estime son président Didier Masci.

Ces 50 000 €, ainsi que les 20 000 € de dons récoltés grâce au soutien de sympathisants lui permettront-ils de rouvrir le centre de soins pour animaux malades ou blessé que l’association avait été contrainte de fermer il y a un peu plus d’un mois ?

La décision sera prise à l’occasion du prochain conseil d’administration prévu à la fin du mois. Faute d’un engagement pérenne de la part de l’État et des collectivités locales, la crainte pour Volée de Piafs est de revivre les mêmes difficultés en 2018.


Sur le même sujet

Méningocoques : le traitement

Près de chez vous

Les + Lus