Lorient : dans les coulisses du nouveau bateau d'Armel Le Cléac'h

Le Finistérien a remporté le dernier Vendée Globe en janvier 2017, établissant un nouveau record de 74 jours. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Le Finistérien a remporté le dernier Vendée Globe en janvier 2017, établissant un nouveau record de 74 jours. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Vainqueur du dernier Vendée Globe en janvier 2017, Armel Le Cléac'h est déjà sur le pont pour sa prochaine course. À Lorient, il se fait construire un nouvel Ultime à foils. Découvrez le chantier en exclusivité.

Par Jeanne Travers

Il est dans les starting-blocks. Quelques mois après sa victoire au 8e Vendée Globe, Armel Le Cléac'h s'affaire à Lorient pour peaufiner les derniers détails de la construction de son nouveau bateau : un Ultime à foils.


Plus léger, plus rapide, le navire a été entièrement pensé pour la vitesse. "C'est vrai que ce sont des bateaux longs à construire, ça fait quasiment plus d'un an et demi qu'on a commencé la construction de ce bateau", indique Le Cléac'h. "Mais l'objectif, c'est aussi d'avoir des bateaux qui soient rapides, performants".

Pour cela, le navire dispose de pas moins de 6 appendices afin de répartir le poids, qui s'élève à 30 tonnes de pression. Ce nouveau bateau permettra-t-il à Le Cléac'h de battre son propre record, le tour du monde de voile en solitaire en 74 jours, 3h35 et 46 secondes ? Réponse en 2019, mais le skipper semble être d'ores et déjà sur le pont.

En 89, les premiers skippers ont pris le départ du premier Vendée Globe. À l'époque, on disait que c'était un peu fou, on ne savait pas si ils allaient revenir. Ça va être à nous d'écrire une nouvelle page de la course au large en 2019, avec ces grands bateaux en solitaire, en course.


D'ici là, il faudra se familiariser avec cet Ultime à foils flambant neuf. Il sera mis à l'eau le 16 octobre prochain.

► Revoir le reportage de Stéphane Izad et Philippe Beaugey :

 

Sur le même sujet

Les cafés Coic rachetés par Cozigou

Près de chez vous

Les + Lus