A Plouray, le médecin roumain n'a pas fait l'affaire

Un an et demi après voir fait appel à un médecin généraliste roumain pour maintenir un cabinet médical, la commune de Plouray déchante. Le conseil de l'ordre l'a jugé inapte à exercer.

Par Stéphane Grammont

Le médecin roumain trouvé par la commune du nord du Morbihan n'a donc pas fait l'affaire. Un an et quelques mois après son installation, l'ordre des médecins l'a renvoyé à ses études. La commune est à nouveau à la recherche d'un praticien.  "Nous sommes très ouverts, bien entendu" explique Michel Morvant, le maire de Plouray. Et pour cause. Il y a treize mois, cette commune du centre Bretagne avait eu un mal fou à recruter un généraliste, et avait du faire appel à un cabinet de recrutement pour la modique somme de 12 000 euros.


Retour à la case départ 

Les quelques 1 100 habitants devront à nouveau faire une dizaine de kilomètres pour consulter un médecin. Celui qui avait finalement été recruté n'a pas donné satisfaction à l'ordre des médecins. La raison: son niveau de connaissance n'a pas été jugé suffisant. Il a donc été suspendu 18 mois, afin de poursuivre une formation complémentaire. La pharmacienne de la commune attend avec impatience qu'il soit remplacé, car son activité dépend de lui.

Pour trouver un candidat, qui selon le maire "gagnera bien sa vie", la commune offre l'hébergement dans la maison médicale, et compte sur les sites d'annonces spécialisés, et le bouche-à-oreille.
La commune de Plouray perd son médecin
Stéphane Izad, Manon le Charpentier


A lire aussi

Sur le même sujet

Lorient : Nouveau procédé de surgélation Qwehli

Près de chez vous

Les + Lus