Le Bagad de Vannes bientôt reconnu d'utilité publique ?

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Après avoir été sacré « Incroyable Talent » lors d'une émission de télé, après avoir défilé devant 500 000 personnes l’an passé à Dublin et après avoir fait l’Olympia en début d’année, le Bagad de Vannes pourrait bientôt être reconnu d’utilité publique.

Par Lucas Hobé

Le Bagad de Vannes a initié en 2014 la démarche pour être reconnu d'utilité publique. Pour se faire, l'association doit remplir plusieurs conditions du cahier des charges (voir l'encadré) tels que l'ancienneté et la renommée.

Si tout semble bon de côté-là, le Bagad de Vannes doit encore régler quelques détails avant que la décision finale ne soit rendue. 

"Il nous reste à envoyer la dernière version des statuts et le compte-rendu de notre assemblée générale au Ministère de l'Intérieur qui les transmettra à son tour au Conseil d'Etat, qui devra revoir ça à la fin du mois de mars. Si tout va bien, peut-être qu'avant l'été le Journal officiel portera notre reconnaissance d'utilité publique" détaille Gérard Grimaud, secrétaire général du Bagad de Vannes. 

"Une passerelle de rencontres"

La reconnaissance d'utilité publique permettrait au Bagad de Vannes de recevoir des dons et des legs mais serait surtout une reconnaissance pour tout le travail accompli depuis 60 ans. 

"Si on prend l'exemple de l'Olympia, il y a des personnes qui, dans toute leur vie, n'auraient jamais eu le plaisir de jouer devant autant de personnes et sur une scène aussi prestigieuse s'il n'y avait pas eu le Bagad. Il y a des gens de milieux sociaux totalement différents, c'est intergénérationnel, interprofessionnel. Ça permet, par la musique bretonne et une idée culturelle bretonne, de faire se rencontrer les gens. Ça fait du bien d'avoir cette passerelle de rencontres, de discussion" explique Etienne Chouzier, Président du Bagad de Vannes.

Actuellement, il n'existe que six associations reconnues d'utilité publique en Morbihan et aucun Bagad n'a pour l'instant reçu ce label. La donne pourrait changer avec le Bagad de Vannes. 

Le reportage de Philippe Queyrou et Stéphane Izad :
Le Bagad de Vannes bientôt reconnu d'utilité publique ?
Après avoir été sacré « Incroyable Talent » lors d'une émission de télé, après avoir défilé devant 500 000 personnes l’an passé à Dublin et après avoir fait l’Olympia en début d’année, le Bagad de Vannes pourrait bientôt être reconnu d’utilité publique. Intervenants : Gérard Grimaud, Secrétaire Général Bagad de Vannes - Etienne Chouzier, Président du Bagad de Vannes

Les conditions pour être reconnu d'utilité publique :

But d'intérêt général
Le but de l'association doit être d'intérêt général et strictement distinct des intérêts particuliers de ses membres. Les activités de l'association doivent par exemple couvrir le domaine philanthropique ou social ou sanitaire ou éducatif ou scientifique ou culturel ou concerner la qualité de la vie, l'environnement, la défense des sites et des monuments, la solidarité internationale.

Influence et rayonnement
Les activités de l'association doivent dépasser le cadre local. Le nombre d'adhérents doit être important (minimum fixé à titre indicatif à 200).

Transparence et désintéressement
Les statuts de l'association doivent apporter des garanties quant à : la cohérence des buts et des moyens de l’association, l’existence de règles permettant un fonctionnement démocratique, une gestion financière désintéressée.

Solidité financière
Une solidité financière tangible est exigée. Elle se traduit notamment par : un montant annuel minimum de ressources estimé à 46 000 €, provenant essentiellement des ressources propres de l’association (cotisations, produits financiers, production de services, etc.), un montant de subventions publiques qui n'excède pas la moitié du budget, afin de garantir son autonomie, des résultats positifs au cours des 3 derniers exercices.

Ancienneté
Une période probatoire de fonctionnement d’au moins 3 ans après la déclaration initiale de l'association à la préfecture est nécessaire. Cette période peut toutefois exceptionnellement ne pas être exigée, notamment si les ressources prévisibles sur un délai de 3 ans de l'association sont de nature à assurer son équilibre financier.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Procès du patron de la BAC à Rennes

Près de chez vous

Les + Lus