François Lecointre, le nouveau chef d'Etat major a dirigé le 3è RIMA de Vannes

François Lecointre / © AFP
François Lecointre / © AFP

François Lecointre a commandé le 3e RIMA (Régiment d’infanterie de marine) de Vannes entre 2005 et 2007. 

Par Sylvaine Salliou

Rwanda, ex-Yougoslavie, Matignon: le général François Lecointre, nommé mercredi chef d'état-major des armées, affiche un parcours mêlant brillants états de service sur le terrain et solide expérience des coulisses feutrées du pouvoir. Âgé de 55 ans, ce Saint-Cyrien poivre et sel au profil athlétique était depuis septembre chef du cabinet militaire du Premier ministre, où il a successivement servi les socialistes Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, puis l'actuel chef du gouvernement de droite, Édouard Philippe.

"C'est quelqu'un de très charismatique, d'intelligent, de cultivé", affirme un conseiller qui l'a côtoyé à Matignon.

François Lecointre et le Morbihan


François Lecointre, cherbourgeois d'origine, connaît bien le Morbihan. Selon Ouest-France, il a été scolarisé à Vannes au lycée Saint-François-Xavier. De 1993 à 1996, il est commandant de compagnie de combat du 3e régiment d'infanterie de marine à Vannes. À ce titre, le capitaine Lecointre est engagé dans les forces françaises sous commandement de la Force de protection des Nations unies (FORPRONU) lors de la guerre de Bosnie-Herzégovine. Sur ordre du général Gobilliard et du colonel Sandahl, il mène, avec le lieutenant Heluin, deux sections à l'assaut, contre les forces armées serbes de Bosnie, lors de la reprise du pont de Vrbanja à Sarajevo le 27 mai 19954.

De 1996 à 1999, il est instructeur à l'école de Coëtquidan, où il forme des élèves officiers à la tactique militaire. De 2005 à 2007, le colonel Lecointre est chef de corps du 3e régiment d'infanterie de marine à Vannes.

C'est aussi dans le Morbihan qu'il a aussi rencontré sa femme, une Lorientaise. Il est père de quatre filles.

Sur le même sujet

Lorient : Nouveau procédé de surgélation Qwehli

Près de chez vous

Les + Lus