Présidentielle : le Front national largement battu en Bretagne mais en progression tout de même

Marine Le Pen, candidate Front national, battue au second tour de la présidentielle, au soir du second tour, le dimanche 7 mai / © AFP - A. Jocard
Marine Le Pen, candidate Front national, battue au second tour de la présidentielle, au soir du second tour, le dimanche 7 mai / © AFP - A. Jocard

Lors de ce second tour de la présidentielle, le score de Marine Le Pen en Bretagne est près de 10 points de moins qu'au niveau national. Pour autant le Front national gagne des électeurs et s'implante durablement dans les campagnes et zones péri-urbaines.

Par Thierry Peigné

Ce dimanche 7 mai, Marine Le Pen n'a pas fait le poids en Bretagne face au candidat d'En Marche!.

© franceinfo
© franceinfo


Au premier tour, la candidate frontiste était déjà en "sous-performance" dans la région avec 15,33%, soit 6 points de moins qu'au niveau national. Pour ce second tour, le parti de Marine Le Pen est à 24,6% soit à 9,3 points de moins qu'en France.

Déception des militants frontistes

Dimanche soir, au QG du FN à Chantepie en Ille-et-Vilaine, la déception était réelle au moment de l'annonce du résultat final même si la quarantaine de sympathisants avait eu vent des estimations en fin d'après-midi et ne se faisaient plus d'illusions.

Décompte et déception à l'annonce du nouveau président au QG FN à Chantepie (35)
Images : T. Bouilly
Daniel, militant FN à l'issue des résultats
Daniel, militant FN à Dinard, réagit à l'annonce des résultats au QG du FN à Chantepie / Reportage : M. Thiébaut - T. Bouilly


Un gain d'électeurs

Dimanche soir, le Front national n'a jamais autant de Bretons ayant voté pour un de ses candidats. Ils ont été 425 462 à déposer un bulletin Marine Le Pen dans les urnes, principalement en campagne et dans les villages péri-urbains, n'arrivant pas à recueillir l'adhésion dans les grandes villes bretonnes. 

Quatre communes du centre-nord Morbihan ont été jusqu'à placer Marine Le Pen en tête du second tour, du jamais vu en Bretagne pour une élection présidentielle : Radenac, Cruguel, Billio et Croixanvec.

Ces 425 462 électeurs représente une progression de 118 820 de plus qu'au premier tour. C'est également 228 750 de plus qu'en 2002 où Jean-Marie Le Pen n'avait reçu que 196 712 votes pour 11,44% face à Jacques Chirac. Une progression qui ne peut que satisfaire le patron du Front national en Bretagne, Gilles Pennelle, surtout face à la victoire d'Emmanuel Macron qu'il qualifie de "plus grande escroquerie de l'histoire".

Gilles Pennelle, conseiller régional FN
Gilles Pennelle se réjouit de la progression du Front national en Bretagne à l'issue de la soirée du second tour de l'élection présidentielle / Reportage : M. Thiébaut - T. Bouilly

Sur les "Alliance des patriotes et la transformation profonde du parti", annoncée par Marine Le Pen dans son discours dimanche soir, les militants s'y attendaient. "C'est normal" expliquent certains, "nous n'avons pas de crainte d'une dilution de l'identité du parti". Dans les rangs frontistes, on se prépare déjà pour les élections législatives, se présentant comme étant LE parti politique d'opposition. Justine Dieulafait, candidate dans la 3e circonscription d'Ille-et-Vilaine, et responsable du FN Jeunesse dans le département précise que même si sur Rennes "ce n'est pas facile, sur cette terre historiquement socialiste, il faut quand même se présenter pour les finances du parti".


Le point de vue du politologue

Pour Thomas Frinault, politologue et Maître de conférences à Rennes 2,  "En Bretagne, le Front National a vraiment du mal à s'imposer dans les villes. Cela se confirme dans toutes les grandes agglomérations de la région et c'est encore plus flagrant dans la capitale bretonne Rennes, où Marine Le Pen ne recueille que 11,6% des suffrages. Dans les campagnes, il continue de faire des scores bien supérieurs qu'en ville. Si on compare les résultats du Front national par rapport à l'élection de 2002, le FN augmente de 60% environ son score en terme de suffrages exprimés et de 61% par rapport au 1er tour d'il y a 15 jours."
"Pour autant les reports de voix dont le parti frontiste a bénéficié semble être identique en Bretagne que dans le reste de la France"


A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Socavol est placé en redressement judiciaire

Près de chez vous

Les + Lus