Quelles personnalités bretonnes dans le gouvernement d'Edouard Philippe?

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Richard Ferrand (au centre), secrétaire général de La République en marche! aux côtés d'Emmanuel Macron, aux obsèques de la députée Corinne Erhel - Lannion - 10/05/2017 / © AFP - D. Meyer
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Richard Ferrand (au centre), secrétaire général de La République en marche! aux côtés d'Emmanuel Macron, aux obsèques de la députée Corinne Erhel - Lannion - 10/05/2017 / © AFP - D. Meyer

Après avoir nommé lundi le juppéiste Edouard Philippe à la tête de son gouvernement, Emmanuel Macron et son Premier ministre vont dévoiler mercredi après-midi l'équipe gouvernementale. Quels sont les Bretons qui peuvent décrocher un ministère? Petite revue d'effectif.

Par Thierry Peigné

A chaque composition d'un nouveau gouvernement se pose la question de savoir quelles personnalités politiques peuvent potentiellement figurer parmi les ministres choisis par le chef de l'Etat et son Premier ministre.

Ce mardi matin, Emmanuel Macron et Edouard Philippe se concertent à l'Elysée pour déterminer une liste restreinte d'une quinzaine de noms, comme l'a promis le Président. Elle devrait paritaire, avec autant d'hommes que de femmes ministres.

Comme annoncé par Emmanuel Macron, ce premier gouvernement doit incarner le "renouvellement politique" avec des personnalités expérimentées de droite comme de gauche, mais aussi des centristes, des écologistes et des personnalités de la société civile. L'objectif est de former un "alliage", dans la perspective de la bataille des législatives de juin.

En Bretagne, plusieurs personnalités politiques ont accompagné et soutenu Emmanuel Macron dans son ascension à la présidence de la République, nous avons donc passé en revue les potentiels "ministrables".

Jean-Yves Le Drian

Il y a des semaines, alors qu'Emmanuel Macron se positionnait en tête des sondages pour l'élection présidentielle, le nom de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, apparaissait déjà comme l'un des ministrables favoris pour les journalistes politiques, eu égard son soutien au candidat d'En Marche!. Certains le voyaient déjà nommé Premier ministre en cas de victoire d'Emmanuel Macron. 

Il est certain que le Lorientais, même s'il a cumulé la présidence de la Région Bretagne avec son poste de ministre de la Défense, peut se targuer d'un bilan salué de tous. Cette unanimité en fait l'un des poids lourds politiques sur lequel devrait s'appuyer Edouard Philippe. Il pourrait donc conserver son poste à la Défense dans lequel il semble exceller, véritable VRP de l'armement français. 

Jean-Yves Le Drian à Quistinic (56) le 28/04/2017 / © AFP - F. Tanneau
Jean-Yves Le Drian à Quistinic (56) le 28/04/2017 / © AFP - F. Tanneau

Se poserait alors une nouvelle fois la question du cumul des mandats de ministre et de président de la Région Bretagne. Une polémique qui avait fait du bruit lors de sa prise de fonction en 2015 et qui pourrait être ravivée. 

Reste à savoir si le Breton de 70 ans a réellement envie de rempiler. Début mai, devant ses collaborateurs réunis au ministère de la Défense, il laissait entendre que "son horizon c'est la Bretagne", faisant l'aveu de sa fatigue après tant de voyages et un lustre ministériel sous haute tension permanente


Richard Ferrand

Pilier de la campagne du candidat Macron depuis le début, venu du PS, le député Richard Ferrand, 54 ans, secrétaire général du mouvement En Marche! et maintenant de La République en Marche!, semble incontournable. 
© MaxPPP
© MaxPPP

Le député du Finistère pourrait être ainsi récompensé de sa fidélité des premières heures. Il est le premier parlementaire à avoir rejoint Emmanuel Macron. Il a été la cheville ouvrière d’En Marche !. Il a participé à la structuration du mouvement, ne ménageant pas ses efforts sur les plateaux télés afin de convaincre de la solidité du projet d'Emmanuel Macron. Richard Ferrand s'est déclaré candidat à sa succession aux élections législatives sur la 6ème circonscription du Finistère.

Olivier Allain

Olivier Allain, 52 ans, agriculteur et vice-président du conseil régional de Bretagne a été investi par La République en marche sur la 3ème circonscription des Côtes d'Armor, celle de Lamballe-Loudéac.

Ollivier Allain, vice-président du conseil régional de Bretagne et candidat "La République en marche" / © B. Galmiche
Ollivier Allain, vice-président du conseil régional de Bretagne et candidat "La République en marche" / © B. Galmiche

Il roule pour Emmanuel Macron depuis le Space 2016. Il a mis son expérience d'ancien syndicaliste agricole et de président de la chambre d'agriculture 22 pour coécrire le programme agricole du nouveau président. Il pourrait se voir proposer le ministère de l'agriculture.


Anne-Marie Idrac

Au centre, Anne-Marie Idrac, 65 ans, briochine, ancienne secrétaire d'état d'Alain Juppé et de François Fillon, cette énarque bretonne a également dirigé la SNCF et la RATP. Elle possède une bonne expérience gouvernementale. Elle pourrait être l'une des figures de la recomposition politique voulue par Emmanuel Macron.

Anne-Marie Idrac à Toulouse (31) le 5/05/2015 / © AFP - R. Gabalda
Anne-Marie Idrac à Toulouse (31) le 5/05/2015 / © AFP - R. Gabalda

Nicolas Hulot

Le Breton d'adoption Nicolas Hulot, - il réside depuis plusieurs années à Saint-Lunaire près de Saint-Malo -, avait décliné les offres de Nicolas Sarkozy et de François Hollande pour entrer au gouvernement. 

Nicolas Hulot à Paris - 23/03/2017 / © AFP - B. Guay
Nicolas Hulot à Paris - 23/03/2017 / © AFP - B. Guay

Emmanuel Macron a promis d'ouvrir la République aux représentants de la société civile. Dans cette hypothèse, il chercherait à convaincre Nicolas Hulot, ancien présentateur de télévision et figure respectée de l'écologie, d'accepter un "ministère de la Transition écologique".


Sylvie Goulard

La députée européenne Modem Sylvie Goulard, belle-soeur de François Goulard, le président du conseil départemental du Morbihan, devrait décrocher un poste au sein de ce gouvernement. Cette femme de 52 ans, polyglotte, députée européenne MoDem pour l'Ouest de la France, puis du Sud-Est, est une europhile convaincue. Elle a été un temps pressentie pour être Premier ministre.

Sylvie Goulard, députée européenne Modem - Paris - 13/05/2017 / © AFP - C. Triballeau
Sylvie Goulard, députée européenne Modem - Paris - 13/05/2017 / © AFP - C. Triballeau

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Les cafés Coic rachetés par Cozigou

Près de chez vous

Les + Lus