RSI : les patrons indépendants n’en peuvent plus

Appel de cotisations - RSI / © F3
Appel de cotisations - RSI / © F3

Les artisans et indépendants sont fâché avec le régime social des indépendants (RSI). Grosses charges, faibles retraites, et erreurs administratives ont eu raison de leur patience. Ils en ont fait un « sujet politique » en manifestant à Paris.

Par Stéphane Grammont

"Aujourd'hui au RSI, demain au RSA" ou encore "Stop au racket social", et des drapeaux régionaux comme celui de la délégation bretonne… entre 1700 et 2000 patrons indépendants et artisans  se sont rassemblés près du Quai Branly dans le centre de la capitale et devaient se rendre devant le ministère des affaires sociales puis Matignon.

"Ce qu'on demande c'est un moratoire sur le RSI et une baisse du taux de cotisations", a déclaré à des journalistes Pascal Geay, président de SNE, qui « tous les jours » recoit quatre à cinq appels de personnes « qui veulent se suicider ».

Il indique que les indépendants sont confrontés à des problèmes tels que des retraites non versées, des envois d'huissiers injustifiés, ou encore des incompréhensions sur le mode de calcul des cotisations et prestations.

Le responsable a dit espérer d'ici la fin de l'après-midi des "propositions concrètes" du gouvernement, qui devait recevoir un rapport des députés socialistes Fabrice Verdier et Sylviane Bulteau.

A Plouffragan, on a rencontré pascal Santin et Stéphane Griselin. Ce dernier a décidé de quitter leur statut d’artisans.
RSI: les artisans n'en peuvent plus
Valérie Chopin et Karine Hannedouche ont rencontré deux artisans bretons avant la manifestation.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur l'affaire Richard Ferrand

Près de chez vous

Les + Lus