Stationnement : les PV encore plus salés en Bretagne

© France3Iroise
© France3Iroise

Le PV de stationnement unique à 17 euros vit ses dernières heures, dans les villes bretonnes. A partir du 1er janvier, les tarifs seront fixés par les communes. Avec des amendes parfois beaucoup plus salées.

Par Jérémy Armand

Rennes : jusqu’à 34 euros dans le centre-ville


A Rennes, l’amende va doubler au 1er janvier. Elle passe de 17 euros à 34 euros pour les places payantes en zone rouge, c'est-à-dire dans l’hypercentre. En zone verte, le nouveau montant sera de 24 euros.

Les tarifs de stationnement évolueront peu dans la capitale bretonne. En zone rouge, à partir du 1er janvier, ce sera 1 euro pour 30 minutes (55 minutes en zone verte), 2 euros l’heure (1h50 en zone verte), 2 euros 80 pour 1 heure 20 (2h34 en zone verte).

Nouveau mode de calcul de l’amende

Il sera désormais obligatoire de renseigner son numéro de plaque d’immatriculation dans l’horodateur au moment de payer son ticket de stationnement. En cas de dépassement de la durée de stationnement limite, le montant déjà payé sera déduit de l’amende.

Par exemple, dans le centre-ville de Rennes, si vous avez réglé 2 euros pour une heure, et avez dépassé ce temps limite, le forfait que vous devrez acquitter sera de 32 euros (34 euros moins 2 euros déjà réglé).

Pourquoi ces changements ?


En vertu d’une loi de janvier 2014 sur les nouvelles compétences accordées aux métropoles qui entre en application au 1er janvier 2018, le PV disparaît. Appelez-le désormais forfait de post-stationnement (le FPS). Derrière ce changement de nom, une logique de dépénalisation du stationnement.

Une manne pour les communes


Les villes récupèrent les recettes des amendes, et par conséquent leur gestion. Les recours se feront ainsi auprès des mairies en cas de contentieux, ce qui devrait conduire à des recrutements de personnel ou des redéploiements de postes selon les mairies. A Brest, le premier vice-président de l’agglomération chiffre les recettes engendrées par le nouveau forfait appliqué à 25 euros, à 300 000 euros dans les caisses de la collectivité.


Montant maximum des amendes par communes bretonnes

►Quimper : 35 euros (17 euros si paiement dans les 72 heures)
►Rennes : 34 euros (dans l’hypercentre ; 24 euros ailleurs)
►Brest : 25 euros
►Vannes : 24 euros
►Saint-Brieuc : non communiqué (le vote en conseil municipal doit intervenir le 23 octobre)
►Lorient : pas encore de décision

Sur le même sujet

La récolte des pommes à cidre

Près de chez vous

Les + Lus