Vendée Globe : Sébastien Destremau,18e et dernier de la course en 124 jours

Arrivée de Sebastien Destremau (FRA), skipper Technofirst Face Ocean, 18ème du Vendee Globe, aux Sables d'Olonne - 11 Mars 2017 / © DPPI / Vendee Globe - J.M. Liot
Arrivée de Sebastien Destremau (FRA), skipper Technofirst Face Ocean, 18ème du Vendee Globe, aux Sables d'Olonne - 11 Mars 2017 / © DPPI / Vendee Globe - J.M. Liot

Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) a bouclé son tour du monde ce samedi, à 1h40 aux Sables d'Olonne après 124 jours, 12 heures, 38 minutes et 18 secondes de course. Le skipper met ainsi un terme au 8eme Vendée Globe, 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac’h. 

Par Thierry Peigné

C'est au bout de l'effort, au bout de quatre mois en mer et à la vitesse moyenne de 8,02 nœuds que Sébastien Destremau a mis fin à son premier tour du monde en solitaire.

Le skipper, né en Bretagne à Plancoët (Côtes-d'Armor) il y a 52 ans, a ses attaches à Toulon. Il met ainsi fin à cette 8e édition du Vendée Globe, une édition avec 29 concurrents au départ et 18 à l’arrivée, un record dans l’histoire de la course.
Sébastien Destremau, 18e et dernier du Vendée globe
Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) a bouclé son tour du monde ce samedi 11 mars 2017, à 1h40 aux Sables d'Olonne / France 3 Pays de la Loire

"C'est inhumain"

Alors qu'il était encore en mer il y a quelques jours, le marin qualifiait d'inhumaine la course : "Je n'ai qu'un seul mot pour décrire ce qu'est le Vendée Globe: c'est inhumain. C'est un mot qui peut être négatif mais il ne l'est pas ... c'est inhumain de faire 120 jours. Ça n'existe nulle part ailleurs, il n'y a rien de comparable à ça. N'importe où dans le monde, vous tirez la sonnette d'alarme et on vient vous cherchez en hélicoptère. Là, il peut se passer jusqu'à dix jours de navigation pour retoucher terre. Ce n'est pas humain ça. Mais c'est absolument fabuleux ..."
Lors de ses quatre mois de navigation, Sébastien Destremau a eu les côtes cassées, son bateau s'est retourné dans l'Océan Indien et le skipper a navigué la moitié de la course en dernière position. Il a terminé sur les rotules et en manque de nourriture, obligé de se rationner sérieusement.

La course de Sébastien Destremau, 18e et dernier du Vendée Globe
Sébastien Destremau a refermé la 8ème édition du Vendée Globe. Il est le 18ème concurrent à franchir la ligne au large des Sables d'Olonne. Retour sur la course de ce dernier, un marin qui ne s'est pas économisé en communication. - Récit : S. Pasgrimaud

La remontée du chenal à partir de 13h

Sébastien Destremau attend la marée montante afin de remonter le chenal des Sables d'Olonne à partir de 13h. La foule et le monde de la voile seront sans aucun doute au rendez-vous pour acclamer le marin, mettant ainsi un terme à cette 8e édition de "l'Everest des mers".

A lire aussi

Sur le même sujet

La course de Sébastien Destremau, 18e et dernier du Vendée Globe

Près de chez vous

Les + Lus