Les signaux d'alerte de l'accident vasculaire cérébral (AVC)

La prévention des accidents vasculaires cérébraux passe par une meilleure connaissance des facteurs de risque et par celle des signaux d’alerte. Selon l'ARS, 1600 personnes meurent chaque année d'AVC en région Centre. La connaissance de ces signaux permettrait de sauver des milliers de vie.

Par Anne Lepais

la Journée mondiale de prévention des AVC est organisée en partenariat avec le ministère de la Santé et la Fédération nationale France-AVC avec pour objectif de faire un point sur :
- la situation en région Centre
- la prise en charge aiguë
- l’imagerie
- l’amélioration des pratiques et les expériences innovantes

Qu'est-ce qu'un AVC ?

L'AVC correspond soit à un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau entraînant un infarctus cérébral (AVC ischémique) soit à la rupture d'un vaisseau à l'origine d'une hémorragie dans le cerveau (AVC hémorragique).

Les facteurs à risque

L'AVC est généralement favorisé par différents facteurs comme l'hypertension artérielle, la sédentarité, l'obésité ou encore le tabagisme. Les scientifiques rappellent qu’une bonne hygiène de vie permettrait de limiter les risques. Ils préconisent ainsi de réduire la consommation de sel, de calories, d'alcool et de tabac.

Les signaux d'alerte
 

 /
/

Que faire quand une personne fait un AVC ?

Le premier réflexe est d'appeler le 15 (SAMU) en France, ou le 112 en Europe, afin d'orienter le patient dans une unité de soins spécialisés sans passer par les Urgences. Un gain de temps indispensable qui permet de limiter les risques de lésions irréversibles ou de décès. 
Chaque minute compte : les recommandations de l'ARS (Agence régionale de santé)

Un exemple d'Unité Neuro Vasculaire

Depuis 2007, l'hôpital Jacques Coeur de Bourges a ouvert une unité neurovasculaire pour une meilleure prise en charge des victimes. Face à l'AVC, c'est une véritable course contre la montre qui commence
>>> voir le reportage à Bourges de Chloé Chauvris et Fanny Bouteiller avec le chef du service neurologie de l'hôpital, le docteur Issam Sowairi
Unité neurovasculaire hôpital de Bourges
- Intervenant : Issam Sowairi, chef du service neurologie de l'hôpital de Bourges


Actuellement il existe cinq Unité Neuro Vasculaire (UNV) en région Centre

L’objectif est que tout patient victime d’AVC bénéficie d’un accès direct à l’Unité NeuroVasculaire (UNV) la plus proche après régulation par le centre 15 (sans attendre dans les services d’urgence).
  • Cher : CH Bourges,
  • Eure-et-Loir : CH Dreux et CH Chartres,
  • Indre-et-Loire : CHRU Tours
  • Loiret : CHR Orléans
et d’une unité dédiée aux AVC (CH Châteauroux)
Le territoire de Loir-et-Cher n’est pas à ce jour pourvu d’unité, compte tenu de la pénurie de neurologues, mais le PRS, Projet Régional de Santé, positionne une implantation d’UNV à Blois, de même, à Montargis et à Châteauroux (soit 3 UNV supplémentaires).

 

Vos commentaires

Sur le même sujet

Eure-et-Loir : des parents mobilisés contre la fermeture d'une classe de maternelle

Actualités locales

Les + Lus