Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Loiret : les archives poursuivent leur révolution numérique

Les archives papiers deviennent peu à peu des archives numériques / © Photo France3 Centre Val-de-Loire / Julien Garrel
Les archives papiers deviennent peu à peu des archives numériques / © Photo France3 Centre Val-de-Loire / Julien Garrel

Les archives départementales du Loiret mettent en ligne ce mercredi leurs registres matricules militaires. L’occasion d’exposer au public un vaste plan de numérisation des ressources initié en 2011 et qui devrait se poursuivre jusqu’en 2016.

Par Julien Garrel

Plusieurs millions de pages de documents historiques consultables en ligne ou stockables sur une clé USB, c’est le défi technologique que se sont lancées, depuis 2011 les archives départementales du Loiret.

Elles ouvraient ce mercredi leurs portes aux visiteurs dans le cadre d’une journée consacrée à cette vaste entreprise de numérisation. Un projet ambitieux et à l’objectif double : sauvegarder numériquement un maximum de documents (rappelons qu’en 1940, un incendie avait détruit une bonne partie des archives) et rendre ce patrimoine accessible au plus grand nombre.

L’évènement du jour était surtout  la mise en ligne des versions numériques des registres matricules militaires du département. Des documents datant de 1865 pour les plus anciens et pouvant s’avérer extrêmement précieux. 

" Tous les jeunes hommes étaient fichés l’année de leurs 20 ans", explique Frédérique Hamm, directrice des archives. "L’étude de tels documents permet donc de dresser un panorama presque complet de la population masculine à une certaine période. De plus, les données fournies par ces fiches sont nombreuses et précises : état civil bien sûr, mais aussi description physique, parcours militaire, comportement au combat…"

Presque trois millions de pages numérisées en 2014


Une aubaine pour les historiens, généalogistes et pour toutes les personnes souhaitant partir à la découverte de leurs ancêtres loirétains. D’autres documents suivront durant le deuxième semestre 2015, notamment des ressources datant de la première guerre mondiale (un site spécialement dédié aux archives de la Grande Guerre avait été lancé à l’occasion du centenaire du conflit).

Mais aussi des archives iconographiques extrêmement fragiles contenant des plans de cadastres napoléoniens et des cartes postales rares et anciennes dont la valeur unitaire peut atteindre le millier d’euros.

Jusqu’à la mi-2016, date prévue de la fin des travaux de numérisation, ce ne sont pas moins de deux millions d’images qui seront mises en ligne et qui viendront s’ajouter aux presque trois millions de pages numérisées rien que sur l’année 2014.

Des chiffres qui donnent le tournis mais qui ne représentent pourtant qu’une infime partie de l’ensemble des ressources des archives départementales: " A l’issue du processus de numérisation, nous n’aurons converti que 1% des quelques 31 km d’archives dont nous disposons", précise Frédérique Hamm. Comme quoi, même si l’on n'arrête pas le progrès, le bon vieux papier a encore plus de mémoire que la clé USB.

► Visite du lieu à Orléans avec Amandine Contet, directrice adjointe des archives et Christian Poitou (France 3 Centre-Val de Loire : Christine Launay, Julien Lanchas et Céline Girardeau)

► Site des archives du Loiret: http://www.archives-loiret.fr/

Sur le même sujet

Dans les coulisses de la formation des conducteurs de train : épisode 1

Près de chez vous

Les + Lus