Des agriculteurs du Berry testent une application pour réduire les traitements phytosanitaires

Taméo, une application développée par Météo France et Arvalis qui se veut un outil de conseil en temps réel pour les agriculteurs. / © Pixabay
Taméo, une application développée par Météo France et Arvalis qui se veut un outil de conseil en temps réel pour les agriculteurs. / © Pixabay

Vingt-cinq agriculteurs du Berry ont choisi de tester une application pour smartphone, Tameo, qui doit leur permettre de réduire leur utilisation de pesticides.

Par Margaux Dussaud

Développée par Météo France et Arvalis, l’application Taméo permet aux agriculteurs de s’informer sur les conditions météo et les risques de maladies. Ils peuvent ainsi mettre en place une moindre utilisation des pesticides en traitant seulement aux moments stratégiques et mieux organiser leurs cultures.

C'est outil de conseil en temps réel qui permet de fertiliser et de traiter au bon moment et au bon stade. 


L’application se compose de cinq rubriques

  • Cette plateforme se décline en 5 rubriques: météo, stades, maladies, pulvérisation et fertilisation.
Une rubrique météo donne les prévisions sur neuf jours ainsi que la météo des cinq jours précédents avec des observations à l’échelle de la parcelle agricole. La rubrique maladies permet d’identifier les risques d’apparition des maladies sur les parcelles et leur évolution. C’est cette rubrique qui permet aux agriculteurs de traiter au meilleur moment. Une autre rubrique permet de prévoir l’apparition des stades et facilite ainsi les interventions sur chaque parcelle. La rubrique pulvérisation informe des éléments techniques et réglementaires sur chaque produit phytosanitaire à utiliser. Enfin la rubrique fertilisation permet de prévoir la meilleure période pour utiliser des engrais azotés.

L’application a d’abord été pensée pour la culture du blé tendre d’hiver. Elle doit ensuite être étendue à plusieurs espèces. Météo France se charge de commercialiser l’application vers des organismes comme les coopératives agricoles qui se chargent ensuite de la proposer aux agriculteurs intéressés. C’est ainsi que des agriculteurs du Berry ont commencé à utiliser Taméo. Suite aux gels tardifs du mois d’avril dernier, ils se voyaient repartir vers de mauvaises récoltes comme l’an dernier. Ces agriculteurs ont donc décidé de prendre la situation en main. Ils espèrent faire connaitre leurs efforts pour une agriculture plus responsable malgré les contraintes des normes agricoles françaises.

Sur le même sujet

La Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép. 3/4

Près de chez vous

Les + Lus