Avec 70,42% des suffrages, François Jolivet (LREM) s'est largement imposé au second tour de l'élection législative dans la 1ère circonscription de l'Indre. Mylène Wunsch, du Front National, n'est parvenue qu'à réunir 29,58% des voix alors que le parti d'extrême droite réalise souvent de bons scores dans cette circonscription essentiellement rurale.

Une campagne pleine de rebondissements


En janvier dernier, François Jolivet, maire Les Républicains de Saint-Maur dans l’Indre, annonce sa candidature malgré l'investiture de Paulette Picard par son parti. 

Au mois de mai, il reçoit un coup de téléphone de la part de l'équipe de Bruno Le Maire qui lui demande d'être le candidat de la République en Marche sur la première circonscription de l’Indre. François Jolivet avait soutenu l'actuel ministre de l’Economie pendant la primaire de la droite et du centre.

Au premier tour de l'élection législative, il parvient à balayer la candidate de son ancien parti, Paulette Picard, qui ne rassemble que 11,49% des suffrages et n'arrive qu'en quatrième place du scrutin. 


Une liberté face à la majorité présidentielle


Malgré son étiquette de la République en Marche, François Jolivet souhaite conserver une certaine indépendance face à la majorité présidentielle. « Je garde un part de liberté, pour mon territoire et ses habitants. Si des textes les mettent en danger, je ferai tout pour les faire changer », a-t-il promis dans les colonnes de La Nouvelle République, le 14 juin.