Bien allumer son feu de bois : l'allumage « Inversé »

Bien allumer son feu de bois : l'allumage « Inversé »
Avec le froid mordant de l’hiver, la saison des feux de bois bat son plein. Pour profiter pleinement de leur douce chaleur, voici quelques précautions et conseils par Hugues Lefeuvre, Tulipalo à Esvres en Indre-et-Loire  - France 3 Centre-Val de Loire - Luc Perot

Avec le froid mordant de l’hiver, la saison des feux de bois bat son plein. Pour profiter pleinement de leur douce chaleur, voici quelques précautions et conseils.

Par Luc Perot / Anne Lepais

Tuto : comment démarrer un feu avec la technique de « l’allumage inversé »

Chacun a appris à allumer un feu de façon traditionnelle : on place dans la cheminée quelques feuilles de papier journal froissées, puis du petit bois par-dessus, et enfin les bûches, en prenant soin d’espacer celles-ci pour laisser l’air circuler avant de craquer une allumette.
La technique qu’on vous propose aujourd’hui nous vient de Finlande.  Elle est en réalité très simple : il s’agit d’inverser le dispositif. On installe donc d’abord les bûches, puis le petit bois, puis les allumes feu que l’on allume enfin. La combustion se fait alors de haut en bas. L’intérêt ? Finies les fumées qui encrassent la vitre de votre insert. Cette technique est également beaucoup plus écologique puisqu’elle permet de réduire notablement les émissions de polluants.

[Vidéo] : Luc Pérot – France 3 Centre-Val de Loire. Intervenant : Hugues Lefeuvre, Tulipalo à Esvres (37)


Comment choisir et stocker son bois de chauffage
 
► Feuillus durs ou tendres, résineux : chaque essence possède un pouvoir calorifique qui lui est propre. Ainsi, les bois tendres s’enflammeront plus vite, mais dureront moins longtemps que les bois durs. Quelle que soit l’espèce retenue, il est impératif de s’assurer que le bois utilisé est bien  sec. C’est le critère numéro un pour obtenir un bon rendement et pour limiter le rejet de polluants. Un bois dit sec doit être stocké pendant environ 2 ans avant de pouvoir être utilisé. Il doit posséder un taux d’humidité inférieur à 25 %. Il existe sur le marché de petits appareils permettant d’en effectuer la mesure.
 
► On achète généralement le bois en trois longueurs : 25, 33 ou 50 cm. Indépendamment de la taille de votre foyer, il vaut mieux préférer les tailles courtes, qui offrent une meilleure combustion.
 
► Votre bois doit être stocké de préférence dans un endroit abrité de la pluie et ventilé. Mieux vaut donc proscrire les caves et autres garages.

Des professionnels de la région Centre-Val de Loire travaillant dans la filière bois se sont regroupés pour élaborer une charte de qualité. Ils se sont ainsi engagés en semble à vendre du bois de chauffage en respectant des critères de qualité (essence, humidité, longueur de coupe etc.)

Leur site internet : https://www.centreboisbuche.com

 

Quelques conseils

Pour empêcher votre cheminée ou votre poêle de refouler au démarrage :
La recette est très simple : il suffit de chauffer le tuyau d’évacuation avant d’allumer le feu, par exemple à l’aide d’une feuille de papier journal. Cette technique suffit à faire sauter le bouchon d’air froid qui stagne dans le conduit et qui empêche les fumées de s’évacuer.

Pour allumer votre feu rapidement et sans allumette : le chalumeau !
Simple, efficace et rapide, le petit chalumeau à allumage piezzo-électrique que l’on peut trouver dans les magasins de bricolage. Il permet de réchauffer votre tuyau d’évacuation des fumées et d’allumer votre feu en un clin d’œil.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus