Loiret : une salle de confrontation protégée à l'hôpital d'Orléans

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Une salle de confrontation protégée, qui permet de faire une liaison à distance entre un enfant victime et son agresseur présumée, a été inauguré à l'hôpital d'Orléans La Source, mercredi 12 juillet. Ce dispositif est encore unique en France.

Par Flora Battesti

"Cette salle est unique en France aujourd'hui", s'enthousiasme Martine Brousse, Présidente de l'association La Voix de l'Enfant. "C'est la première que nous inaugurons. Elle va permettre à l'enfant, s'il doit être confronté à la ou les personnes mises en cause, d'être protégé."

Des couleurs douces aux murs, des jouets, des tables et des sièges pour l'enfant, son avocat et un officier de police judiciaire sont mis à disposition dans cette nouvelle salle de confrontation protégée. L'hôpital d'Orléans La Source est désormais équipé de ce dispositif  qui permet de confronter un enfant victime avec son agresseur présumé. La liaison se déroule par écrans interposés entre l'hôpital et l'hôtel de police.

"En face, à l'hôtel de Police, il y a l'auteur présumé et son avocat et un officier de police judiciaire", explique le docteur Barbara Tisseron, chef de service pédiatrique et responsable de l'unité-médico-judiciaire au CHR d'Orléans.

Tout commence par une audition qui ne donne nécessairement lieu à une confrontation. "En terme de confrontation, c'est l'officier de police judiciaire qui s'occupe du bon déroulement. Il a sur son ordinateur les déclarations du mis en cause et les déclarations de la victime", explique un agent de police.

Dans une salle attenante, une équipe de l'unité d'accueil médico judiciaire, assistantes sociales, infirmières, psychologues et pédiatres suivent le déroulement de la procédure d'audition ou de confrontation.

"L'enfant est dans un lieu qui est contenant, rassurant. Il ne croisera jamais l'auteur présumé des violences. Il est pris en charge par une équipe pluridisciplinaire et c'est ça qui est important", soutient le docteur Barbara Tisseron.

Laeticia Hallyday et Hélène Darroze présentes


Laeticia Hallyday et Hélène Darroze, étaient présentes à l'inauguration, mercredi 12 juillet, à l'hôpital d'Orléans. Elles sont les co-présidentes de l'association La Bonne Etoile qui a financé le projet à hauteur de 35.000€.

 
Reportage complet à retrouvez ci-dessous


Sur le même sujet

C'est vous qui le dites : la Marolle-en-Sologne

Près de chez vous

Les + Lus