Il était le dernier député communiste de la Région Centre-Val de Loire. Nicolas Sansu quitte le poste de député qu’il occupait depuis 2012.

Il faut dire que le maire de Vierzon n’avait que très peu de chances de bénéficier d’un report de voix suffisant.

Au premier tour, Nicolas Sansu (24,40%) avait déjà neuf points de retard sur sa rivale En Marche Nadia Essayan (33,26%).
Il ne pouvait ni espérer grappiller les voix du Front National arrivé en 3ème position (16.42%), ni celles des Républicains (13,78%).

Le maire de Vierzon ne pouvait pas non plus compter sur le petit report de voix du PS (3,75%). La candidate Agnès Sinsoulier-Bigot avait en effet prévenu qu’elle ne se rallierait pas au candidat communiste au second tour.


Battue par sa conseillère d'opposition à la mairie de Vierzon.


Nicolas Sansu a dû également composer avec des électeurs moins nombreux lors de ce second tour. La participation dans la 2ème circonscription du Cher s’élève à 43,34% de participation contre 47,52% au premier tour.

C’est donc la conseillère d’opposition LREM à la mairie de Vierzon, Nadia Essayan, qui récupère son siège. Elle profite d’une bonne implantation localement.

En juin 2012, Nicolas Sansu avait été élu député avec 100% des voix après le retrait de la candidate socialiste.