3eme circonscription du Cher : Louis Cosyns (LR) retire sa candidature

Image d'illustration / © Sam COULON - L'EST REPUBLICAIN
Image d'illustration / © Sam COULON - L'EST REPUBLICAIN

Maire de Dun-sur-Auron, conseiller régional et candidat sur la 3eme circonscription du Cher, Louis Cosyns retire sa candidature suite à l’accident de la route dans lequel il est impliqué.

Par Amélie Rigodanzo

L’annonce est tombée aux alentours de 17h ce lundi 29 mai, Louis Cosyns renonce à poursuivre sa campagne pour les élections législatives sur la 3eme circonscription du Cher.

C’est son suppléant, Philippe Mousny, qui l’annonce sur sa page Facebook : "Il ne se sent pas la force de continuer le combat politique alors qu’une personne est décédée et laisse une famille endeuillée", explique-t-il.

Une décision que Louis Cosyns prend 3 jour après l’accident de voiture survenu vendredi dernier à Blet (Cher) où il a percuté une voiture, entrainant la mort de sa conductrice de 56 ans. Indemne mais choqué, il avait été conduit à l’hôpital:

"Humainement et en respect pour cette famille j’ai décidé de retirer ma candidature pour les prochaines élections législatives 2017. La vie politique nationale m’a apporté de grands moments, malheureusement aujourd’hui elle se termine par un drame insupportable", explique le maire de Dun-sur-Auron par la voix de son suppléant.
Son principal opposant, le candidat socialiste sortant, Yann Galut, a repris sa campagne ce matin, après une trêve ce week-end. Il respecte son choix et salue sa décision.

Tous les candidats, à l'exception du Front National, avaient suspendu leurs activités politiques ce week-end après ce tragique accident.

Retrait de candidature: Que dit la loi?

Légalement, Louis Cosyns ne peut pas retirer sa candidature.

Selon le mémento des candidats publié par le Ministère de l’Intérieur : "Une candidature ne peut être retirée que jusqu’à la date limite fixée pour le dépôt des déclarations de candidatures, soit jusqu’au vendredi 19 mai 18 heures pour le premier tour et jusqu’au mardi 13 juin à 18 heures pour le second tour1".

Louis Cosyns peut en revanche choisir de "demander le retrait de ses bulletins de vote, y compris le jour du scrutin".
La candidature et les bulletins déposés dans l’urne, malgré ce retrait, restent toutefois valides.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus