Le mouvement punk a 40 ans et aucune ride

Après les 40 ans du Printemps de Bourges célébrés l’an dernier, c’est au tour du mouvement punk d’être mis à l’honneur. Le festival a ainsi présenté une exposition photo sur les murs du palais Jacques Cœur ou encore aux jardins de l’évêché. Ce cycle punk présente aussi une exposition impressionnante de pochettes de vinyles sélectionnées méticuleusement par les documentalistes de Radio France en partenariat avec la Sacem.

Des photos sur le mouvement punk sont exposées partout en ville durant le Printemps de Bourges Arnaud Moreau


Alors, qu’est-ce qu’être punk aujourd’hui ? Quel regard porter sur ce mouvement ?
JB, patron du label indépendant Born Bad, donne son point de vue « On peut voir le punk partout, ce n’est pas qu’une question de look, de crête ou de badge ! On peut faire de la variété ou de la chanson et être punk, en revanche, j’ai vu des artistes improbables tatoués du front jusqu’à la dernière phalange qui ne l’étaient pas du tout.. »
A suivre notre reportage dans l’édition du 19-20