Cher : une journée sans téléphone portable au collège Littré

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Une journée sans téléphone portable a été organisée dans le collège Littré, dans le Cher, jeudi 1er juin. Les élèves ont été sensibilisés aux risques des ondes qui émanent des mobiles et des objets életroménagers.

Par Flora Battesti

Dans la cour de récréation, la traditionnelle partie de foot a été remplacée par le fameux spinner… et le téléphone portable. Le collège Littré, dans le Cher, a décidé d'organiser une journée sans portable, ce jeudi 1er juin.

Mais les jeunes réussiront-ils à se passer de leur accessoire préféré ? "Je pense qui oui, si on arrive à s'occuper autrement", affirme une élève. "Ca dépend si on est seul ou avec d'autres gens !"

Des cours sur les risques du portable


A la pause-déjeuner, direction la salle de sciences pour un atelier sur les risques du portable. "La plupart des ondes électro-magnétiques, on ne les voit pas, on ne les sens pas. Elles traversent, elle sont autour de nous, mais on ne les perçoit pas", explique Jean-Michel Gitton, professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT).

Dans la salle de classe débute une première expérience : à l'aide d'un appareil, le professeur détecte les ondes qui passent à travers le micro-ondes. '"Normalement, les ondes devraient rester dedans. Mais il y a quand même un peu de fuite."

C'est la même chose pour le téléphone : plus on se rapproche et plus le niveau d'ondes augmente. "Au moment de l'appel, il va il y avoir un rayonnement beaucoup plus important"

Les élèves retiennent les leçons de cette expérience. "Il ne faut pas avoir le téléphone à son oreille, parce-que ça peut nuire au cerveau. Je ne pensais pas que ça pouvait être aussi grave", confie une collégienne.

Les enseignants sensibilisent les jeunes et leur donnent des recommandations pour limiter l'impact des ondes sur leur santé.

"Utiliser le téléphone le temps de quelques minutes au lieu que 5h ou 6h, cela serait déja mieux. Et la distance est importante. Beaucoup dorment avec le téléphone à côté d'eux ou sous leur oreiller... Ca, c'est vraiment à déconseiller", souligne Julien Ernandez, enseignant de SVT.

Un questionnaire évalue les pratiques des collégiens. Ils passent en moyenne 2 heures sur leurs écrans de téléphone. Ici, les portables sont autorisés dans la cour du collège et sont confisqués en cas d'usage dans les classes.

► Reportage réalisé par Aline Métais, Olivier Lopez, Bénédicte Biraud

 

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus