9h50 le matin

Du lundi au vendredi à 9h50 sur France 3 Centre-Val de Loire
Logo de l'émission 9h50 le matin

L'apôtre Saint Thomas de Diego Vélasquez

l’apôtre Saint Thomas de Diego Vélasque / © France 3 Centre-Val de Loire
l’apôtre Saint Thomas de Diego Vélasque / © France 3 Centre-Val de Loire

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans possède une œuvre de jeunesse, unique, de Diego Vélasquez : l’apôtre Saint Thomas.

Par Anne Lepais

L'apôtre Saint-Thomas de Diego Vélasquez appartient à la première période du peintre, réalisée à Séville entre 1618 et 1620. Elle montre les premiers pas de l'artiste qui, à lui seul, va représenter tout le grand siècle d’or espagnol.

En 1835, quand le conservateur du musée d'Orléans achète ce tableau il croit acquérir un tableau de Murillo, également grand peintre de l’école de Séville, très apprécié à l'époque pour les musées car très chics.
Cette erreur fait aujourd’hui le bonheur des collections du musée des Beaux-arts d’Orléans

Durant les premières années, Vélasquez développa une grande maîtrise dans l'imitation de la nature en représentant le relief et les textures au moyen d'une technique de clair-obscur qui rappelle le naturalisme du Caravage. Cette façon d'interpréter la nature lui permit d'atteindre petit à petit une grande aptitude au portrait, capable de transmettre la force intérieure et le tempérament des personnages.
La clientèle sévillane, majoritairement ecclésiastique, demandait des thèmes religieux, des toiles de dévotion et des portraits, ce qui explique que la production de sa jeunesse se concentrât sur les sujets religieux, d'où ce Saint Thomas tout en clair-obscur !
L'apôtre Saint Thomas de Diego Vélasquez dans 9h50 le Matin
Le musée des beaux-arts d’Orléans possède une œuvre de jeunesse, unique, de Diego Vélasquez : l’apôtre Saint Thomas. - France 3 Centre-Val de Loire - Bérénice Du Faÿ, Aurélie Darblade et Eve Manier

 

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître