Cyanobactéries/décès de chiens : vigilance étendue à la Vienne, après le Cher et la Loire

Vue aérienne prise le 25 mai 2004 de la Loire et de la Vienne à hauteur du village de Candes-Saint-Martin près de Chinon. / © ALAIN JOCARD / AFP
Vue aérienne prise le 25 mai 2004 de la Loire et de la Vienne à hauteur du village de Candes-Saint-Martin près de Chinon. / © ALAIN JOCARD / AFP

L'appel à la vigilance en raison de la forte suspicion de présence de cyanobactéries s'est étendue cette semaine à la rivière Vienne après le décès d'un chien qui s'y baignait près de Chinon, en Indre-et-Loire, a-t-on appris mardi 22 août de source préfectorale.

Par Flora Battesti avec AFP

Lundi 21 août en fin d'après-midi, "alors qu'une famille se baignait dans la rivière la Vienne dans le secteur de Chinon (Indre-et-Loire), leur chien a été pris de vomissements puis de convulsions. Transporté rapidement chez le vétérinaire, l'animal est décédé", a indiqué la préfecture d'Indre-et-Loire dans un communiqué.

"Même si l'origine du décès n'est pas encore établie, cet évènement présente des similitudes avec les décès de chiens dans les départements limitrophes provoqués par la présence de cyanobactéries qui se développent à la faveur du soleil et de la lumière dans certaines eaux calmes ou stagnantes", précise le communiqué.



Plusieurs intoxications mortelles




Début août, plusieurs cas d'intoxication mortelle de chiens qui s'étaient baignés dans la rivière Cher ont également été signalés dans les départements du Cher, de l'Indre et du Loir-et-Cher.

A Orléans, la baignade dans le plan d'eau de l'Île Charlemagne, attenant à la Loire, est interdite depuis une douzaine de jours en raison de la présence de cyanobactéries. A la faveur de la chaleur et des basses eaux estivales, des algues sécrètent ces neurotoxines dont la responsabilité a été mise en évidence dans plusieurs cas de mortalité de chiens.

La préfecture d'Indre-et-Loire avertit que "se baigner dans des eaux peu profondes et stagnantes qui comporteraient un dépôt d'algues abondant ou de la mousse peut présenter des dangers".

La baignade, réputée dangereuse, est interdite habituellement dans le Cher, la Loire et la Vienne en dehors des zones surveillées dont la qualité de l'eau est contrôlée. Mais de nombreux estivants bravent régulièrement cette interdiction.

Dans les départements touchés, les autorités recommandent de ne pas laisser les animaux boire ou se baigner, en particulier dans des eaux stagnantes, de tenir les chiens en laisse en bord de rivière, de ne pas consommer l'eau ou les poissons qui y sont péchés et d'éviter pour les personnes le contact avec l'eau des rivières.

Sur le même sujet

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus