Indre-et-Loire : Marisol Touraine se présente comme “candidate de la majorité présidentielle”

Marisol Touraine, candidate aux législatives dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire, lâchée par le PS dans son département / © France 3 CVDL
Marisol Touraine, candidate aux législatives dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire, lâchée par le PS dans son département / © France 3 CVDL

L'ancienne ministre PS de la santé, Marisol Touraine a annoncé qu'elle se présentait aux élections législatives dans la 3e circonscription d'Indre-et-Loire  comme "candidate de la majorité présidentielle". Une annonce qui fait polémique alors que le PS, en difficulté demande un "maximum de députés" 

Par Elsa Cadier/AFP



Marisol Touraine se déclare candidate de la "majorité présidentielle"

Alors que le Parti socialiste, affaibli après le réusltat de la présidentielle adopte une stratégie autonome, Marisol Touraine, candidate à sa succession en Lochois, pourtant investie par le PS dans la troisième circonscription d'Indre-et-Loire, a déclaré vendredi 19 mai qu'elle se présentait aux élections législatives comme "candidate de la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron". Une déclaration qui crée depuis la polémique au sein du Parti socialiste. 

Jointe par téléphone, l'ancienne ministre de la santé justifie ce choix par une volonté de défendre les acquis sociaux au sein de la majorité. 
"Je suis candidate socialiste et je suis inscrite comme telle à la préfecture. Je crois qu'aujourd'hui nous sommes dans une situation historique. Un président de la République a été élu et les Français attendent que l'on agisse et que l'on réponde à leurs attentes. Et dans cette perspective-là, il n'y a pas 36 solutions. On est dans la majorité ou on est dans l'opposition (...) Considérer que parce qu'on est socialiste de gauche, on ne pourrait pas être dans la majorité présidentielle, c'est au fond renvoyer le gouvenerment de la future majorité à la droite. Moi je n'en veux pas. Je considère que la gauche a à apporter."

Il est important de ne pas bloquer le pays 


En s'engageant pour la majorité présidentielle, Marisol Touraine défend toute une série de mesures fortes auxquelles elle tient, dans la continuité du travail fournit pendant cinq ans : 
"Moi je défends dans cette campagne, le tiers payant, la retraite à 60 ans pour les gens qui ont commencé à travailler jeune ou qui ont eu des métiers difficiles, la création de la prime d'activité, puisque c'est moi qui l'ai inventée et que c'est un treizième mois pour les personnes qui sont au SMIC."

Enfin Marisol Touraine estime qu'elle ne trahit pas son parti : 
"Je ne crois pas que ce soit en disant  "on est dans l'opposition" qu'on permette à notre pays d'avancer. Je suis convaincue que, y compris pour la gauche, il faut prendre ses responsabilités et je veux que tout le monde fassse en sorte de donner de la confiance, donner de l'optimisme, donner de l'élan à notre pays qui en a envie.

Une trahison éhontée pour le Parti socialiste d'Indre-et-Loire

En réponse à cette candidature considérée comme "individualiste", le Parti socialiste d'Indre-et-Loire appelle les militants du PS à ne pas voter pour Marisol Touraine : "c'est une attitude inacceptable, nous dit Francis Gérard, premier secrétaire fédéral du Parti socialiste d'Indre-et-Loire. Je trouve que c'est une trahison éhontée pour sa famille politique contraire à la stratégie autonome du PS pour constituer un groupe à l'Assemblée Nationale". Francis Gérard a demandé au bureau national du parti de prendre une position ferme, sans toutefois aller jusqu'à l'éclusion. 

Dans un communiqué, certains des membres du Parti socialiste d'Indre-et-Loire ont condamné la candidature de Marisol Touraine comme "candidate de la majorité présidentielle". Ils estiment que "si elle est élue, elle votera au Parlement la confiance à un 1er ministre de droite qui mettra en œuvre cette politique de régression sociale". 
 
Les signataires du PS 37
Les signataires du PS 37



Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a appelé les électeurs à envoyer "le maximum de députés"PS à l'Assemblée Nationale

Sur France Inter ce lundi, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a appelé les électeurs à envoyer "le maximum de députés", pour que "les valeurs de justice sociale soient représentées et défendues" à l'Assemblée nationale.

Parmi les candidats socialistes, M. Cambadélis a critiqué "une petite quinzaine de candidats qui s'affichent avec la formule majorité présidentielle, ce qui n'est pas la position du Parti socialiste, et dedans deux personnalités qui n'ont pas l'investiture du PS, Manuel Valls et Malek Boutih".

Marisol Touraine n'aura pas de candidat "En marche" en face d'elle

La République en marche d'Emmanuel Macron n'a pas investi de candidats dans une cinquantaine de circonscriptions dont celles de Manuel Valls, Marisol Touraine ou encore Myriam El Khomri.

"Oui il n'y a pas de candidat En Marche face à moi. et je le dis, je travaille de manière fidèle à mes idées et je reste loyale aux majorités auxquelles j'appartiens. C'est ainsi que je conçois le travail politique", termine Marisol Touraine. 


Retrouvez l'intégralité de l'interview de Marisol Touraine. Elsa Cadier/Maxime Vaillant




 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus