Indre-et-Loire : tentative d'homicide à la Chapelle aux Naux, les auteurs présumés ont 19 et 15 ans

Gendarmerie du Loiret / © Gendarmerie du Loiret
Gendarmerie du Loiret / © Gendarmerie du Loiret

Dans la nuit de vendredi à samedi, une sexagénaire habitante de La Chapelle aux Naux (Indre et Loire) a été agressée de plusieurs coups de couteau à son domicile. Son pronostic vital reste engagé à ce jour.

Par F. Leroy, F. Marcel

Les auteurs présumés : un couple de SDF de 19 ans et 15 ans


Deux personnes ont été interpellées après les faits : un SDF de 19 ans et sa compagne mineure. Tous deux se seraient introduits dans le domicile de la victime pour y trouver refuge pour la nuit. Ces deux personnes sont toujours entendues dans le cadre d’une garde à vue.

Le couple cherchait visiblement un lieu où dormir. Selon nos confrères de France Bleu, le jeune homme est le fils des anciens locataires de la maison située dans le bourg de la commune. Le jeune couple est d'abord venu dès le vendredi après-midi dans la maison, avec l'espoir de se faire loger, ce que refusent les propriétaires. Dans la nuit, les deux jeunes décident tout de même de revenir "pour y dormir" dit le jeune homme aux gendarmes. Ils entrent par effraction, montent à l'étage, dans la chambre du couple, et pour des raisons encore inconnues poignardent la femme dont le pronostic vital est engagé. Le jeune couple a été interpellé dans un hôtel, à Chambray-lès-Tours.

Le Procureur de la République, Jean-Luc Beck, confirme ce lundi 25 septembre que les deux jeunes gens reconnaissent avoir frappé la sexagénaire, « dans des circonstances restant floues pour le moment ».

C’est l’époux de la victime qui a découvert la scène de crime, avant d’immédiatement donner l’alerte auprès des secours.

Vers une mise en examen pour tentative d'homicide et vol aggravé


La section de recherches de la gendarmerie d’Orléans est chargée de l’enquête. Les deux jeunes vont être présentés ce mardi matin à un juge d'instruction pour une mise en examen pour tentative d'homicide et vol aggravé, et probablement pour un placement en détention provisoire, au moins pour le jeune homme.


Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus