Son entrée en campagne avait suscité une belle polémique. Marisol Touraine fait partie des anciens membres du gouvernement Cazeneuve a s'être présenté avec l'étiquette "Majorité présidentielle" alors qu'elle était investie par le PS. Un positionnement qui lui vaut depuis une procédure d'exclusion du parti socialiste

La stratégie de la députée sortante n'a donc pas été payante, puisqu'elle est battue pour ce 2ème tour des élections législatives. Marisol Touraine n'obtient que 43,41 % des voix. C'est donc Sophie Auconie, la candidate LR -UDI qui est élue députée avec 56,59 %.
Marisol Touraine était pourtant arrivée en tête du 1er tour avec 28,54 % des voix, Sophie Auconie, avait obtenu 20,02 %. 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


Violente bataille des soutiens de l'entre-deux-tours

Pendant l'entre-deux-tours, les deux candidates avaient revendiqué le soutien d’En Marche ! Ce qui avait provoqué la division des militants au niveau local. 
Il y a une semaine, Christian Baritaud, maire de Bridoré (Indre-et-Loire) et référent En Marche ! dans l’Indre pendant la présidentielle, ne mâchait pas ses mots.  Il reprochait à Marisol Touraine de ne pas être « proche des gens » : « On l’a pris pour du mépris. On n’a eu aucun contact avec elle. Elle a pensé que nous avions peu d’importance et qu’il n’était pas nécessaire de venir nous serrer la main. »  Ce macroniste déclarait encore au sujet de Sophie Auconie :

On nous a un petit peu roulé dans la farine et c’est aussi une raison pour laquelle nous avons écouté avec beaucoup d’attention la demande de Sophie Auconie. L’engagement, que nous prenons va certainement nous attirer les foudres de quelques-uns mais nous l’assumons pour la diversité.


 

Bio express de Sophie Auconie

Sophie Auconie est vice-présidente de l'UDI et députée européenne depuis 2009.
Elle a été également conseillère municipale d'opposition à Tours de 2008 à 2014.
Après avoir milité à Démocratie Libérale (le parti d'Alain Madelin), elle a décidé de rejoindre les forces centristes.
Elle est élue députée de la 3ème circo d'Indre-et-Loire en 2017.