Affaire Brossard : 30 ans de réclusion réclamés à l'encontre d'Aziz Brimou

© F3
© F3

Au terme de cette dernière journée d'audience aux Assises d'Indre-et-Loire, l'avocat général a réclamé 30 ans de réclusion criminelle à l'encontre d'Aziz Brimou. C'est plus que la peine de 25 ans prononcée en première instance.  Le verdict est attendu dans la soirée. 

Par Ch.L

Depuis le début du procès en appel devant la Cour d'assises à Tours, Aziz Brimou a souvent gardé le silence, répétant seulement jusqu'à la fin du procès qu'il était innocent du meurtre de Nicole Brossard.  ►VIDEO : Compte-rendu de la dernière journée d'audience
 


Rappel des faits

L'affaire avait profondément marqué la ville de Blois. Au matin du 1er avril 2011, le corps de Nicole Brossard, 50 ans, préparatrice en pharmacie est retrouvé dans la ZUP de Blois, dans le coffre de sa voiture, criblé d'une cinquantaine de coups de couteau. Elle a été agressée alors qu'elle garait sa voiture dans son box, pour se faire dérober sa carte bancaire.

Deux traces d'ADN amènent alors les enquêteurs jusqu'à Aziz Brimou, ancien légionnaire, père de famille et résident dans le quartier voisin.

Interpellé en décembre 2013, Azouz Brimou a toujours nié être l'auteur du crime. Lors de son premier procès en mars 2016, il est condamné à 25 ans de réclusion devant la cour d'assises du Loir-et-Cher, alors que le ministère public en avait requis 30. Aziz Brimou avait alors fait appel.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép. 3/4

Près de chez vous

Les + Lus