Tours :le désengagement de la poste compensé par un bureau municipal

Après les bureaux de postes en campagne, ce sont désormais les bureaux des quartiers urbains qui font l’objet de fermetures pour cause de clientèle insuffisante. A Tours, le quartier de Montjoyeux garde un bureau grâce à la prise en charge de la collectivité.

Par Nathanael Lemaire

Dans quatre quartiers de la ville de Tours, la Poste a décidé de fermer ses traditionnels bureaux de poste de proximité à cause de la trop faible rentabilité. Pour les quartiers Sainte Radegonde et Rochepinard, des commerces ont accepté des « points Relais). Le quartier Colbert réputé pour ses nombreux restaurants a réussi à conserver uniquement le distributeur automatique de billet de la Poste. Par contre, la mobilisation du comité de quartier de Montjoyeux a permis de sauver un bureau.
Ce n’est plus un postier, mais un agent communal qui gére les recommandés, l’affranchissement et le dépôt-retrait de moins de 300 euros, et c’est tout. Un service postal minimum maintenu dans ce quartier pour un coût de 30.000 euros annuel pour la mairie.

Une intervention de la municipalité qui satisfait les habitants du quartier de Montjoyeux.
Un reportage de Patrick Ferret




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Enquêtes de région : une ferme d'avenir

Près de chez vous

Les + Lus