Tours : petite soif et grosse frayeur

Archives / © DR
Archives / © DR

Les gendarmes sont souvent dérangés pour rien. Mais parfois ces interventions inutiles leur donne le sourire. Exemple d'une situation cocasse. 

Par O.V

Dans la nuit de dimanche à lundi, les gendarmes de Tours ont reçu un appel pour le moins cocasse. Au téléphone, une dame très inquiète leur explique qu’un individu s’est introduit dans sa cuisine. Le rodeur se déplace tout en voulant rester discret. Réflexe salvateur, la mère de famille parvient à fermer la porte et crie pour faire fuir l’individu avant d’appeler les gendarmes…


Sur la pointe des pieds


Le centre opérationnel de Tours s’apprête à envoyer ses hommes. Mais quelques minutes plus tard, nouveau coup de téléphone. La même dame soulagée et confuse leur explique que le malotru était en réalité son petit garçon de 5 ans. Un petit garçon assoiffé qui s’était levé sur la pointe des pieds pour boire un verre de lait sans réveiller ses parents. Lorsque sa mère a crié il n’a pas osé répondre de peur de se faire gronder. Plus de peur que de mal donc !

Sur le même sujet

C'est vous qui le dites : la Marolle-en-Sologne

Près de chez vous

Les + Lus