Ventes aux enchères au CCC OD : Picasso, Le Corbusier, Debré...une première très relevée

Les oeuvres sont présentées dans la Nef du CCCOD / © Benoît Bruère
Les oeuvres sont présentées dans la Nef du CCCOD / © Benoît Bruère

C'est la toute première vente publique d'art contemporain de la région et une première également en France. Et pour cette première, le CCC OD acceille la maison Rouillac, comme une évidence. Il faut dire qu'entre la Maison Rouillac et le CCC OD les relations sont anciennes. 

Par Benoit Bruere

Elles datent de 1991 : à cette époque, Philippe et Christine Rouillac découvrent l'oeuvre d'Olivier Debré à l'occasion de l'exposition "Olivier Debré. Quatre Tableaux"...C'était une autre époque : le Centre de Création Contemporaine était alors situé derrière la Cathédrale St Gatien de Tours. Depuis, même si la vente aux enchères du Château d'Artigny est réservée aux amateurs d'arts anciens, les Rouillac n'ont cessé de s'intéresser à l'art contemporain. Et vendredi 22 septembre, c'est Aymeric Rouillac qui dirigera cette grande première exceptionnelle.

© Rouillac
© Rouillac


Mais en quoi est-elle exceptionnelle ? C'est tout d'abord une première en France pour un centre d'art de proposer une vente aux enchères "commerciale". Ensuite, de nombreux collectionneurs proposent à la vente des oeuvres emblématiques de la création contemporaine, dont certaines ont été pensées par les artistes les plus reconnus de leur génération : 

Parmi les oeuvres, citons un croquis de Le Corbusier, des tableaux d'Olivier Debré, des pièces de Picasso du temps où il avait eu sa période de potier. Ajoutons également, une lampe en céramique émaillée de Georges Jouve, formé dans les années 30 à l'Ecole Boulle, qui pourrait atteindre deux ou trois fois le prix de son estimation (10 000 / 15 000 euros) ou encore la table basse d'Yves Klein (estimation 20 000 euros). Le catalogue complet de la vente en cliquant ici : Rouillac 

Quelques oeuvres de la vente d'art contemporain

 

Un cliché de Per Baclay en vente

Un cliché de Per Barclay est mis en vente. Offert par l'artiste au CCC OD, l'argent récolté sera reversé au profit de l'atelier des enfants du centre d'art. Per Barclay avait exposé de nombreuses fois à Tours en 2006, 2008, 20012 et 2017 en ouverture du CCC OD. Ses "Chambres d'huiles" remarquables ne passent pas inaperçues et interpellent les visiteurs. Avant tout sculpteur, l'artiste norvégien qui vit à Turin, a beaucoup travaillé sur l'espace et l'équilibre des tensions en jouant notamment avec les reflets de ces chambres d'huiles, des oeuvres éphémères. 

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus